Le cabinet d'études Altares signale, dans son étude publiée ce jeudi 16 janvier, que 17.649 sociétés ont déposé le bilan l'an dernier dans le secteur de la construction, soit une augmentation de 1,9 %, par rapport à 2012. Les TPE et les PME sont de nouveau les plus touchées. Explications.

2013, "annus horribilis" ? L'année dernière restera, en effet, dans les annales comme une mauvaise année pour l'entrepreneuriat dans nombre de secteurs. Avec des problèmes de trésorerie récurrents, ce sont principalement les très petites, petites et moyennes entreprises qui ont souffert l'an dernier.

 

"Au total, 63.101 entreprises ont été en défaut de paiement ou soumises à une procédure de sauvegarde l'an dernier", pointe l'étude de la société Altares publiée ce jeudi 16 janvier. Cela correspond ainsi à hausse de 3% par rapport à 2012 et surtout un niveau équivalent à au pic de 2009, au plus fort de la crise.

 

15.213 dépôts de bilan dans le seul bâtiment…
Qu'en-est-il dans notre secteur ? La construction tente de résister en 2013 par rapport à l'année précédente, avec 17.649 redressements ou liquidations judiciaires, hors sauvegardes (RLJL) soit + 1,9 %. En détail, le bâtiment compte d'après les chiffres dévoilés par Altarès, 15.213 défaillances (+2%). "Les travaux publics (-10 %) sont bien orientés alors que le bâtiment hors travaux publics (+2%) souffre dans plusieurs activités du second œuvre comme la plâtrerie (+8 % en 2013, +12 % au 4ème trimestre 2013), la menuiserie bois et PVC (+10 % en 2013, +21 % au quatrième trimestre 2013) ou encore les travaux de couverture par éléments (+ 14 % en 2013, +36% au 4ème trimestre 2013),détaille Altarès.

 

Dans l'immobilier, l'étude table à 2.436 (-1%) défaillances l'an dernier par rapport à 2012. Les dépôts de bilan d'agences immobilières se stabilisent en fin d'année ajoute-t-elle après avoir augmenté de 6 % sur 2013. Enfin, les activités de bricolage et équipements du foyer accusent une augmentation de 10 % sur l'année (1.632) et encore + 6 % sur les trois derniers mois.

 

Infographie nombre de défaillances d\'entreprises e
Infographie nombre de défaillances d'entreprises e © Altarès
Les TPE et PME en première ligne
"Dans le secteur de la construction, ce sont surtout les entreprises entre 1 et 10 salariés qui souffrent le plus alors qu'on constate aussi des tensions dans les PME de 1 à 50 salariés, soit une évolution des défaillances de 15,4% en 2013 par rapport à 2012", nous confie Thierry Million, responsable des études d'Altares.

 

4.500 défaillances d'entreprises au 1er trimestre 2014
S'agissant des perspectives en 2014, "on peut d'ores et déjà affirmer que cette année sera particulièrement compliquée dans la construction", conclut Thierry Million. La baisse de la commande publique et des budgets couplés aux futures échéances municipales montrent des points d'incertitudes dans le domaine. C'est pourquoi nous pronostiquons un premier trimestre 2014 équivalent aux alentours de 4.500 entreprises défaillants dans la construction, contre 4.900 au T1 2013 et 4.875 au T1 2012… Ca serait dans ce contexte une vraie performance de retrouver ce chiffre mais nous n'y croyons pas."

 

actionclactionfp