FORMATION PROFESSIONNELLE. Construction bas-carbone, restauration patrimoniale, transition numérique... C'est au tour de la Fédération française du bâtiment (FFB) et du Comité de concertation et de coordination de l'apprentissage du bâtiment et des travaux publics (CCCA-BTP) de signer un partenariat en faveur de l'apprentissage, afin que le secteur continue à attirer et à employer de jeunes talents.

Construction bas-carbone, restauration patrimoniale, transition numérique... C'est au tour de la Fédération française du bâtiment (FFB) et du Comité de concertation et de coordination de l'apprentissage du bâtiment et des travaux publics (CCCA-BTP) de signer un partenariat en faveur de l'apprentissage, afin que le secteur continue à attirer et à employer de jeunes talents, et pour qu'il reste "l'un des premiers employeurs de France", lit-on dans un communiqué commun.

 

 

Les deux organisations se sont engagées à apporter leur expertise du secteur et des métiers pour mieux accompagner les entreprises dans leurs besoins en formation et en recrutement. Ce ne sera pas de trop pour le système de formation professionnelle, qui doit faire face aux défis d'aujourd'hui et de demain : les nouveaux modes constructifs, la préservation de l'existant, l'amélioration de la performance énergétique imposent de nouvelles compétences aux métiers du bâtiment, qui doivent à leur tour former et embaucher un nombre toujours plus élevé de jeunes diplômés.

 

Le réchauffement climatique, "un des moteurs des changements"

 

 

"Le secteur a besoin des compétences nécessaires aux évolutions actuelles et à venir de ses marchés. Les enjeux climatiques sont un des moteurs des changements", insiste Olivier Salleron, à la tête de la FFB. Pour le président du CCCA-BTP, Éric Routier, ces mêmes compétences sont "au centre des enjeux auxquels les entreprises du bâtiment doivent répondre". C'est donc en partant de ce constat que les deux organisations vont lancer un plan d'actions dès cette année.

 

Au-delà d'insister sur les besoins en compétences, celui-ci accordera une place de choix à l'innovation dans les cursus. Il fera également la promotion de l'enregistrement des certifications professionnelles et favorisera l'intégration sur le long terme des nouveaux arrivants en entreprise.

actionclactionfp