ÉNERGIES RENOUVELABLES. La Banque des territoires et la Compagnie nationale du Rhône (CNR) ont signé fin décembre 2019 un accord de partenariat d'une durée de 10 ans, et qui porte sur la détention commune de plus de 500 MW de nouveaux projets éoliens.

La Banque des territoires et la Compagnie nationale du Rhône (CNR) ont signé le 23 décembre 2019 - mais les organisations n'ont communiqué que ce 20 janvier 2020 sur le sujet - un accord d'une durée de 10 ans, qui vise à détenir conjointement plus de 500 MW de nouveaux projets éoliens. Ce partenariat stratégique implique, dès aujourd'hui, la détention commune d'une société portant 90 MW d'actifs éoliens déjà en exploitation ou en construction, et dont CNR sera in fine chargé d'en superviser l'exploitation. Les deux organisations ambitionnent aussi d'augmenter le portefeuille d'actifs éoliens partagés de 400 MW sous cinq ans, en se basant sur des projets en développement. Enfin, le dernier axe de l'accord porte sur la possibilité d'étendre ce partenariat à de nouveaux projets d'ores-et-déjà identifiés et qui devraient sortir de terre au cours de la prochaine décennie.

 

A travers cet accord, la Banque des territoires et CNR souhaitent accélérer la transition écologique et énergétique en investissant davantage dans les énergies renouvelables. Le partenariat s'inscrit dans la foulée de l'acquisition par CNR du développeur Vol-V ER à la fin de l'année 2019, année durant laquelle un rapprochement s'est déjà opéré entre les deux organisations, étant donné qu'un premier accord portant sur une production de 23 MWc, par le biais de trois parc photovoltaïques, avait déjà été signé le 6 novembre dernier. En outre, la Banque des territoires est actionnaire de la Compagnie nationale du Rhône à hauteur de 33,2%.

 

"Je suis très heureux de ce partenariat d'envergure dans l'éolien avec CNR qui s'inscrit pleinement dans la volonté de la Banque des territoires d'accompagner les développeurs d'énergies renouvelables en leur donnant les moyens d'atteindre leurs ambitions de développement, et ce dans l'objectif ultime de démultiplier les projets ENR dans les territoires", s'est félicité Emmanuel Legrand, directeur du département transition énergétique et écologique de la Banque des territoires. "Nous sommes particulièrement honorés de cette nouvelle preuve de confiance et du soutien de notre actionnaire historique", s'est également réjouie Elisabeth Ayrault, présidente-directrice générale de CNR. "La mise en place du partenariat avec la Banque des territoires renforce et sécurisé sur le long terme nos capacités de développement sur le marché très compétitif des énergies renouvelables."

actionclactionfp