A la veille de la mobilisation des maires de ce samedi 19 septembre contre la baisse des dotations de l'Etat prévue en 2016, François Baroin, président de l'AMF a alerté Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne "sur la dégradation de la situation financière" des communes françaises liée à la baisse des crédits de l'Etat. De son côté, la FNTP et la FFB soutiennent pleinement le "combat" des élus locaux.

Le président de l'Association des maires de France (AMF), François Baroin (Les Républicains) a rencontré, jeudi 17 septembre, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker pour lui rappeler sa vive inquiétude sur la "situation financière des communes françaises", liée à la baisse des crédits de l'Etat.

 

Lors de cette rencontre à Bruxelles, provoquée par le bloc communal de l'AMF, François Baroin l'a informé des "difficultés financières auxquelles les collectivités du bloc communal sont confrontées en application du plan triennal de baisse de 30% des dotations de l'Etat d'ici à 2017".

"Il était important que les autorités européennes en soient pleinement informées", François Baroin

D'après l'AMF, cette situation sans précédent "impactera directement leur capacité d'apporter leur contribution au plan de relance européen par l'investissement, dit plan Juncker". Et rappelant dans un communiqué, qu'il "était important que les autorités européennes en soient pleinement informées".

 

Pour rappel : après six mois d'examen de dossiers, la Commission européenne avait annoncé en juin dernier la liste des 276 projets dont les 25 français qui bénéficieront de ses subventions, donnant en principe le feu vert à la réalisation de ces infrastructures.
Une enveloppe de 1,76 milliard d'euros devrait logiquement assurer le démarrage voire la poursuite de projets d'envergure, comme le canal Seine-Nord Europe ou le tunnel ferroviaire Lyon-Turin; ou encore les chantiers de modernisation et d'extension du réseau ferré national, à l'image des travaux de développement des ports suivants Port Calais 2015, Le Havre, Rouen, Bordeaux, ou Nantes-Saint-Nazaire.

 

Au final, l'Etat français compte beaucoup sur ce plan qui porte le nom du président de la Commission européenne, pour relancer la croissance, nous avait-on indiqué en juin dernier lors d'une visite à Bruxelles.

 

Journée nationale d\'action des maires
Journée nationale d'action des maires © S.C.Batiactu
La FNTP et la FFB soutiennent la mobilisation de l'AMF

 

Si le thème de l'investissement porté le ministre de l'Economie Emmanuel Macron est l'un des sujets majeurs de la rentrée, la FNTP et la Fédération française du bâtiment (FFB) font part de leurs vives inquiétudes ont soutenu la mobilisation des maires ce samedi 19 septembre.

 

La FNTP qui plaide pour un étalement de la baisse des dotations (ce que réclament les associations d'élus) sur cinq ans au lieu des trois ans prévus, une assiette élargie pour le remboursement de la TVA aux collectivités à travers le mécanisme du FCTVA et des travaux d'infrastructures explicitement concernés, s'est exprimé de nouveau, Bruno Cavagné, président de la FNTP dans un communiqué.

 

La FNTP demande ainsi d'urgence à ce que "des solutions soient trouvées pour préserver l'investissement communal afin d'enrayer la dégradation rapide de la qualité de notre patrimoines infrastructures."

actionclactionfp