ASTUCIEUX. Nouveau propriétaire d'un appartement dégradé, il sollicite le concours d'un architecte afin d'optimiser l'espace et d'agrandir les pièces.

A Paris, le nouveau propriétaire de cet appartement haussmannien de 70 m2, dont il était autrefois le locataire, a souhaité le remettre à neuf. Mauvaise desserte, perte de place, dégradations, dues à plusieurs dégâts des eaux, le logement nécessitait réellement d'être modernisé. Pour ce faire, le nouveau propriétaire a requis les services de l'architecte Stéphanie Bertina Minel, qui a su être à l'écoute de ses attentes et saisir ses habitudes quotidiennes.

 

Libérer une circulation difficile, faire profiter l'espace d'une quadruple orientation exceptionnelle, rare et précieuse à Paris... En collaboration avec la décoratrice Iris Pointud, notamment en charge du choix du mobilier, l'architecte a respecté et tiré atout des caractéristiques esthétiques de l'haussmannien. Elle a mis un point d'honneur à "rehausser l'ancien en le dynamisant avec des touches contemporaines", précise-t-elle.

 

Six mois ont été nécessaires pour mener à bien la rénovation complète de l'habitat. Suppression d'un couloir sombre et inutile, dépose des cloisons d'une chambre et de celles de la cuisine, agrandissement de la salle de bains, réfection du parquet massif, réaménagement de l'intérieur, remplacement des fenêtres... "Un projet qui s'est déroulé sans accroc", nous confie l'architecte, et remarquablement exécuté.

 

Rendez-vous en images.

actionclactionfp