PALMARES 2017. La Fondation Jacques Rougerie dévoile neuf projets de son Concours international d'architecture, un événement qui révèle, chaque année, des idées novatrices qui répondent aux enjeux d'aujourd'hui et de demain. Zoom.

Toujours futuristes, les projets distingués par la Fondation Jacques Rougerie révèlent à la fois les problématiques d'aujourd'hui et les réponses de demain. Elévation du niveau des océans, exploration interplanétaire, urbanisation mondiale… autant de questions auxquelles les jeunes architectes, ingénieurs et designers ont tenté de répondre dans le cadre du Concours international organisé annuellement.

 

Pour cette 7e édition, lancée en juin 2017, les maîtres mots étaient "innovation et disruption architecturale", "développement durable" et "résilience face aux grands changements climatiques". Les participants étaient donc invités à dépasser les pensées classiques et les concepts établis pour proposer de nouvelles solutions qu'il s'agisse d'équipements, de lieux de vie, de mobilité ou de production d'énergie. Car la Fondation Jacques Rougerie souhaite encourager et soutenir ces démarches d'innovation.

 

Les prix de la Fondation, cette année, distinguent neuf projets différents, répartis dans trois catégories distinctes : "Prix Innovation & Architecture pour la Mer", "Architecture & problématique de la montée du niveau des océans" et "Prix Innovation & Architecture pour l'Espace". Outre les grands prix et coups de cœur de chaque catégorie, l'organisation a souhaité ajouter des prix Focus, "pour apporter une vision prospective ciblée à moyen terme, ou se préparer à une urgence écologique et sociale sur un continent". Les thèmes étaient les suivants : les ports du futur pour l'architecture de la mer, les centrales solaires spatiales pour l'architecture de l'espace et le littoral africain pour la problématique de la submersion des côtes.

 

Découvrez l'intégralité du palmarès en images dans les pages suivantes

actionclactionfp

Grand Prix Innovation & Architecture pour la mer

Concours international d'architecture 2017 - Fondation Rougerie
Concours international d'architecture 2017 - Fondation Rougerie © D. A. Alam, R. A. Galano, P. M. Monjardin - Fondation Jacques Rougerie
Currents for currents, blue is the new green
Deo Alrashid T. Alam, Robert Andrew P. Galano, Pierre Michael Monjardin (Philippines)

 

L'équipe philippine a imaginé des ensembles de constructions modulaires, autonomes, générant leur propre énergie grâce à la force des courants marins et au rayonnement solaire. En effet, leur surface externe est recouverte de tissu photovoltaïque tandis que la partie immergée est occupée par des turbines. L'ensemble flotte et résiste aux conditions météorologiques de l'océan sans encombre.

Prix focus "Les ports du futur"

Concours international d'architecture 2017 - Fondation Rougerie
Concours international d'architecture 2017 - Fondation Rougerie © Dimo Ivanov - Fondation Jacques Rougerie
Ephemere highrise floating power station & liquid metal battery charging station
Dimo Ivanov, (Bulgarie)

 

A la fois port de commerce et cité flottante, la construction imaginée par Dimo Ivanov apporte une solution aux problèmes de fret maritime. L'ensemble, de très grandes dimensions pour pouvoir accueillir des cargos à l'abri de ses quais, prend la forme d'un immense fer à cheval en gradins.

Coup de cœur

Concours international d'architecture 2017 - Fondation Rougerie
Concours international d'architecture 2017 - Fondation Rougerie © O. Bocquet, L. Tanet, L. Casalot, F. Desruelles, C. Tamburini - Fondation Jacques Rougerie
Biolum Reef : un récif habité éco-vertueux
O. Bocquet, L. Tanet, L. Casalot, F. Desruelles, C. Tamburini, (France)

 

Récif artificiel habité, Biolum pourrait être installé dans l'archipel du Frioul, non loin de l'île du Ratonneau, en face de Marseille. La construction, poreuse, servira à la fois à protéger le littoral de l'érosion et à produire de l'énergie localement. Elle limitera l'accès des plaisanciers et offrira un havre de paix aux espèces menacées (herbiers de Posidonie notamment). Enfin, l'ensemble deviendra une destination de plongée recherchée, située non loin de la réserve naturelle des Calanques.

Grand prix "Innovation & Architecture pour l'Espace"

Concours international d'architecture 2017 - Fondation Rougerie
Concours international d'architecture 2017 - Fondation Rougerie © Sean Thomas Allen - Fondation Jacques Rougerie
Platinum city, world's first post-human city
Sean Thomas Allen (Royaume-Uni)

 

Le concours entre ici de plain pied dans l'anticipation avec la création du britannique S. T. Allen, la toute première ville post-humaine, dédiée à une forme de vie biomécanique. Un hommage à Jules Verne et à Hans Rüdi Giger...

Prix focus "Centrales solaires spatiales"

Concours international d'architecture 2017 - Fondation Rougerie
Concours international d'architecture 2017 - Fondation Rougerie © Dylan Collins - Fondation Jacques Rougerie
Chronique martienne : stratégie informée d'urbanisation de Mars
Dylan Collins (France)

 

Changement de registre avec Dylan Collins (qui porte le même nom que l'astronaute Michael Collins, le 3e homme de la mission Apollo XI) qui propose une vision très précise de la colonisation de Mars au moyen d'éléments préfabriqués. Il tient compte des rudes conditions de la planète et des ressources disponibles.

Coup de cœur

Concours international d'architecture 2017 - Fondation Rougerie
Concours international d'architecture 2017 - Fondation Rougerie © P-J Truyman, A. Brassart, S. Truyman - Fondation Jacques Rougerie
Solar Spore, un photo-bioréacteur à algues dans l'espace
P-J Truyman, A. Brassart, S. Truyman, (France)

 

Cette immense base spatiale abrite des cultures hydroponiques, réunies de façon métonymique sous la forme de grandes pétales, autour d'habitats, implantés comme un pistil central.

Grand Prix "Architecture & problématique de la montée du niveau des océans"

Concours international d'architecture 2017 - Fondation Rougerie
Concours international d'architecture 2017 - Fondation Rougerie © Elizabeth Yarina - Fondation Jacques Rougerie
Translated Utopia : a Tuvaluan archipelago in Aotearoa (New-Zealand)
Elizabeth Yarina (Etats-Unis)

 

Afin de reloger les populations du Pacifique, déplacées à cause de la disparition programmée de leurs atolls sous les mers, l'américaine Elizabeth Yarina propose de créer des utopies d'archipels sur les continents encore émergés, comme en Nouvelle-Zélande par exemple. Le projet consiste à recréer une société avec habitat communautaire, ateliers, halle culturelle et pêcherie traditionnelle.

Prix focus "Littoral africain"

Concours international d'architecture 2017 - Fondation Rougerie
Concours international d'architecture 2017 - Fondation Rougerie © Kemi Amede, Don Do - Fondation Jacques Rougerie
Tofinu : sur le chemin de l'eau, la tradition une solution pour le futur ?
Kemi Amede, Don Do, (Benin-France-Australie)

 

Le projet s'étale sur 80 ans et envisage une nouvelle politique d'urbanisation pour le littoral africain. En adoptant tout d'abord de nouvelles réglementations puis en s'attaquant au problème écologique, avant de travailler les liaisons (transport) et le logement. De nouveaux modes permettront d'intensifier la densité tout en respectant l'environnement.

Coup de cœur

Concours international d'architecture 2017 - Fondation Rougerie
Concours international d'architecture 2017 - Fondation Rougerie © Lambert David - Fondation Jacques Rougerie
Sol-refuge : des plateformes offshore en sel à habiter
Lambert David, (France)

 

Ambiance Waterworld pour ce projet qui imagine des solutions afin de sauver le Bangladesh de la montée des eaux. Le secret ? Transformer l'eau saumâtre en matériau de construction par électrodialyse, afin d'en extraire le sel et de le faire cristalliser. Le chlorure de sodium obtenu permet de solidifier des structures et des sols afin de créer un nouvel écosystème artificiel, hybride d'éléments architecturaux et de végétation adaptée.