Huit ans après la fermeture du site Alstom-Areva de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), près de cinquante-cinq ex-salariés exposés à l'amiante ont attaqué leur ancien employeur devant les prud'hommes. Le tribunal a mis sa décision en délibéré au 12 mai prochain. Précisions.

Près de cinquante-cinq ex-salariés du site Alstom-Areva de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), fermé en 2007, ont demandé, mardi 17 février, réparation à leur ancien employeur, au titre du préjudice d'anxiété, pour avoir été "délibérément exposés" à l'amiante au cours de leur carrière. Ils réclament chacun 15.000 euros pour la "réparation du préjudice d'anxiété" et les "bouleversements des conditions d'existence qui résultent des manquements passés d'Alstom à son obligation de sécurité".

 

"Depuis des années, nous avons des copains d'usine qui tombent malades, parfois qui meurent", assure Jean-Jacques Labaigt, secrétaire de l'Association des anciens salariés d'Alstom Transformateurs de Saint-Ouen (TSO), à l'origine de cette procédure. "On vit avec une épée de Damoclès sur la tête", ajoute-t-il.

Six anciens salariés sont décédés ces dernières années d'un cancer

D'après l'association, six anciens salariés sont décédés ces dernières années d'un cancer lié à leur exposition à l'amiante. Une vingtaine d'autres ont contracté des maladies imputables à une contamination, comme des plaques pleurales ou des asbestoses, souligne l'association. "Dans le cancer de l'amiante, en cinq ans, le taux de survie est de 1%", une fois qu'il s'est déclaré, a rappelé à l'AFP l'avocat des demandeurs, Me Patrice Moehring.
A l'inverse, mettant en avant la "complexité" du dossier, l'avocate d'Alstom, Me Magali Thorne, a assuré que l'entreprise avait "pris des mesures" dès les années 1990 "contre les problèmes d'amiante". Le tribunal a mis sa décision en délibéré au 12 mai prochain.

 

Pour rappel, l'usine Alstom-Areva Transformateurs de Saint-Ouen, qui fabriquait des transformateurs électriques, a compté jusqu'à 1 200 salariés dans les années 1970, avant sa fermeture en 2006. L'endroit a été classé en 2011 sur la liste des sites amiantés.

actionclactionfp