URBANISME. Lors d'un déplacement à Toulouse ce 8 avril 2019, le ministre du Logement Julien Denormandie a annoncé le déblocage d'un milliard d'euros en faveur de la rénovation urbaine de la métropole occitane. En parallèle, l'Agence nationale pour la rénovation urbaine a dépassé la barre des 5 milliards d'euros de projets validés.

Ce lundi 8 avril 2019, le ministre de la Ville et du Logement, Julien Denormandie, était en déplacement à Toulouse pour signer plusieurs conventions sur le renouvellement urbain et l'amélioration du parc privé dans la métropole occitane. Ce sont quelques 47.000 habitants répartis dans 4 quartiers dits prioritaires - le Grand Mirail, Empalot, Val d'Aran et les Izards - qui sont ainsi concernés par ces projets de rénovation urbaine. Ceux-ci se traduisent par deux déclarations d'engagements financiers entre l'Etat, l'Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru), l'Agence nationale de l'habitat (Anah) et les élus locaux : la métropole haute-garonnaise pourra ainsi consacrer plus d'un milliard d'euros d'investissements à la transformation de ses quartiers, pendant que l'Anru assumera une enveloppe de 275 millions et l'Anah, 150 millions.

 

200 M€ pour réhabiliter les copropriétés dégradées dans la métropole occitane

 

A cette occasion, le ministre Denormandie a rappelé que la rénovation urbaine passait aussi par la lutte contre l'habitat dégradé et le soutien aux copropriétés en difficulté, symbolisé par le Plan initiative copropriétés qui a été lancé le 10 octobre 2018 à Marseille. C'est dans ce contexte qu'un protocole a été signé ce 8 avril par le ministre du Logement et par Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et président de Toulouse Métropole, ainsi que par Valérie Mancret-Taylor, directrice générale de l'Anah : le document prévoit 200 millions d'euros de financements pour réhabiliter les copropriétés dégradées dans la métropole occitane.

 

"Toulouse Métropole et la ville de Toulouse ont fait preuve d'une intervention historique en matière d'amélioration du parc privé : 52 copropriétés du quartier du Grand Mirail, qui est par ailleurs l'un des quartiers prioritaires de la ville de Toulouse Métropole, font ainsi l'objet d'un suivi national dans le cadre du Plan initiative copropriétés", a précisé Julien Denormandie. "Cela représente 5.600 logements, identifiés main dans la main avec les élus locaux." La signature de la convention articulant ces différents investissements interviendra durant le second semestre 2019.

 

Plus de 5 Mds€ mis à disposition des acteurs publics du logement à fin mars

 

Le déplacement du ministre du Logement dans la Ville rose a aussi été l'occasion de faire un point d'étape sur le Nouveau plan national de rénovation urbaine (NPNRU). A fin mars 2019, l'Anru a validé des projets de renouvellement urbain concernant 214 quartiers, ce qui représente plus de 5 milliards d'euros mis à disposition des collectivités territoriales et des bailleurs sociaux. D'après l'agence, ces concours financiers devraient permettre de réaliser près de 16 milliards d'euros de projets sur l'ensemble du territoire. "Il y a un an, avant la confirmation ferme du doublement de l'enveloppe financière du NPNRU, l'Anru était dans une situation complexe", a reconnu Julien Denormandie à Toulouse. "Un an plus tard, je suis heureux de vérifier semaine après semaine que, quand on lui donne les moyens de fonctionner, l'Anru sait répondre aux attentes des élus et des territoires."

 

Au mois de mars, ce sont des projets de rénovation urbaine localisés à Strasbourg, à Clermont-Ferrand ou encore à Amiens qui ont été validés par l'agence. Sans oublier ceux signés à Toulouse ce 8 avril : "Ce projet fait partie des plus ambitieux validés à ce jour par l'Anru avec plus de 276 millions d'euros d'engagements qui vont permettre de réaliser plus d'un milliard d'euros d'investissements dans ces quartiers", a souligné Olivier Klein, le président de l'agence. "Au-delà des interventions massives nécessaires sur l'habitat, ce projet comporte un volet ambitieux d'équipements publics éducatifs, culturels, économiques. C'est indispensable pour réellement changer la donne dans les quartiers." L'Anru s'est fixée pour objectif de valider les projets des 450 quartiers du programme NPNRU d'ici la fin 2019.

actionclactionfp