EVOLUTIVITE. Dans le quartier des Aubiers à Bordeaux, des nouveaux immeubles seront bientôt livrés. Leur particularité ? La plupart des logements disposent d'une pièce en plus pouvant être facilement aménagée. Découverte de ce chantier.

Le quartier des Aubiers à Bordeaux est l'un des plus pauvres de la ville, composé exclusivement de logements sociaux. En 2015, l'agence d'architectes Bruno Rollet participe à deux journées d'ateliers urbains pour penser l'aménagement de la ville et changer durablement l'image du quartier. Alors, lorsque l'agence a travaillé à la construction de la résidence du Lac, cette nécessité de transformation des logements s'est imposée.

 

Ce quartier étant construit sur une dalle, séparant les voitures et les piétons, l'architecte a eu envie, pour ce nouveau projet immobilier, de travailler sur cette idée de plots de logements. Bruno Rollet a donc conçu des bâtiments bi-plots de 18 mètres par 18 mètres reliés par une extension de 10 m² en partie centrale, baptisée « une pièce en plus » par ce dernier.

 

Ainsi, sur les 132 logements du projet, 60 disposent d'une extension possible. Dans le prolongement du balcon, cette pièce est « une sorte de cabane au fond du jardin » que les habitants pourront s'approprier selon leurs envies. Cet espace est livré clos-couvert avec un accès à l'électricité. Pour l'architecte l'idée est « de permettre aux futurs acquéreurs aux revenus modestes d'acheter un 3 pièces, mais surtout en très peu de temps et avec peu de moyens, de disposer d'une pièce supplémentaire, un bureau pour travailler à la maison, une chambre pour recevoir des amis ou parce que la famille s'agrandit ».

 

=>Découvrez la suite du reportage dans les pages suivantes.

actionclactionfp