Moins dense en bureaux, la nouvelle mouture du projet de la Tour Triangle de Paris a été dévoilée ces jours-ci aux élus parisiens par Unibail-Rodamco et la mairie de Paris. Au programme des équipes Herzog & De Meuron : une répartition des espaces, une diminution drastique de la part de bureaux, création d'un hôtel et d'un espace de co-travail. Décryptage de Jean-Louis Missika, adjoint au maire de Paris en charge de l'architecture et de l'urbanisme.

La mairie de Paris retente sa chance en dévoilant un nouveau projet de la Tour Triangle à quelques jours du prochain Conseil de Paris les 29, 30 juin et 1er juillet 2015. Interrogés par Batiactu ce mercredi 10 juin, Jean-Louis Missika, adjoint au maire de Paris en charge de l'architecture et de l'urbanisme, et le promoteur immobilier porteur du projet, Unibail-Rodamco, reconnaissent avoir pris en compte les reproches faits au cours du dernier vote du Conseil de Paris le 17 novembre dernier pour proposer une nouvelle copie du projet aux côtés des équipes des architectes Jacques Herzog & Pierre De Meuron.

 

"Ce nouveau projet élaboré par le groupe Unibail-Rodamco pour cet immeuble de 180 mètres de haut, prévu pour sortir de terre à la porte de Versailles, juste à côté du parc des expositions, dans le 15ème arrondissement de Paris est conforme à la demande de nos élus, nous explique Jean-Louis Missika. Cette Tour Triangle 2 qui a d'ores et déjà été dévoilée aux élus parisiens des groupes politiques sera un peu plus ouverte au grand public."

 

Projet Unibail-Rodamco tour triangle 2
Projet Unibail-Rodamco tour triangle 2 © L'Autre Image Production
La part des bureaux a diminué de 10.000 m²

 

En clair, la forme architecturale de la tour imaginée par l'agence d'architectes suisse ne sera pas modifiée, nous confirment l'élu parisien et le groupe Unibail-Rodamco. "Le bâtiment proposera toujours une surface équivalente au premier projet (Ndlr : 92.200 m²) avec un quart de surfaces dédié aux bureaux, précise Jean-Louis Missika. Mais la répartition des espaces a largement été modifiée pour proposer un programme plus varié, ouvert et articulé."

 

Et à Unibail-Rodamco de nous préciser : "La philosophie du nouveau projet a été de remettre un hôtel dans la tour et également d'être en synergie avec le Parc des Expositions, Porte de Versailles pour répondre à la réticence des élus du Conseil de paris." En chiffres : la part des bureaux diminue drastiquement de près de 10.000 m² pour atteindre 69.900 m².

 

Par conséquent, pour diversifier la programmation, les porteurs du projet ont proposé aux élus parisiens un nouvel établissement hôtelier, classé quatre étoiles, doté de 120 chambres entre les 12e et 17e étages. Sans compter un restaurant panoramique, situé au 13ème étage. "Ce sera donc bien un nouveau moyen pour jouer la complémentarité entre l'immeuble et ce haut-lieu des grands salons car jusqu'ici nos élus critiquaient la déconnexion entre les deux entités", complète l'élu en charge de l'Urbanisme et de l'Architecture. De plus, le centre de congrès sera doté d'un espace culturel consacré à l'art, au design et à l'architecture, doté de 550 m² dont le programme sera co-élaboré par la mairie de Paris.

"Un espace de co-travail"

Par ailleurs, les congressistes pourront aussi profiter de l'espace de co-travail de 2.240 m² intégré dans la tour. "Ce nouveau lieu de travail partagé permettra d'accueillir des start-ups, complète-t-il. C'est pourquoi ce nouveau projet de la Tour Triangle ne fait d'ombre qu'au Parc des Expositions, Porte de Versailles, ce bâtiment ne sera pas énergivore et beaucoup économe." Moins dense en bureaux, la nouvelle copie du projet sera 5,1 millions d'euros plus cher que la première tour Triangle. D'après nos informations, le programme est chiffré aux alentours des 550 millions au total. En attendant le prochain conseil de Paris, le lobby réalisé auprès des élus parisiens se poursuit.

Les opposants au projet contre-attaquent

Enfin, sur le plan juridique, la bataille est loin d'être finie, malgré la "sérénité" affichée par l'élu parisien Jean-Louis Missika. Les associations "ADAHPE" et "SOS Paris", associations requérantes et membres du "Collectif contre la Tour Triangle", avaient fait appel au jugement rendu le 22 avril dernier par le Tribunal administratif de Paris, jugement dédié à la Révision simplifiée du Plan Local d'Urbanisme de Paris (ou PLU de Paris) sur la partie "Petit Parc" du Parc des expositions de la Porte de Versailles à Paris 15ème arrondissement.

 

Aujourd'hui, le Collectif contre la Tour Triangle s'insurge du nouveau projet dans un communiqué : "L'Immeuble de Grande Hauteur Tour Triangle 2 prévoit un hôtel 4 étoiles plus Sky Bar, de capacité modeste (120 chambres ! sur 7.700 m²), et 2.240 m² dévolus au coworking, le coworking restant un usage de bureaux venant s'ajouter aux 69.900 m² de bureaux prévus dans le projet Tour Triangle 2 (soit un total de 72.140 m² de bureaux), contre 79.600 m² de bureaux dans le projet Tour Triangle 1, ce secteur sud du 15ème arrondissement de Paris étant largement pourvu en bureaux récents (nouveau Ministère de la Défense à Balard et 90.000 m² de bureaux privés en vis-à-vis pour financer cette opération, restructuration en bureaux de l'Aquaboulevard…) ! Est-ce que les modifications proposées dans le projet Tour Triangle 2 justifient le changement de vote de certains Conseillers de Paris par rapport à leur vote au dernier Conseil de Paris du 17 novembre 2014 ? Bien entendu. Non !"

 

Le 24 décembre 2015, un permis de construire de la Tour Triangle a été déposé, avec délivrance des permis de construire attendue milieu 2016 par les architectes, pour un début des travaux en 2017, permettant la livraison de la Tour Triangle en 2020 ou 2021.
actionclactionfp