Alors que le Conseil de Paris a approuvé, le 30 juin dernier, à une courte majorité, le nouveau projet Tour Triangle 2 porté par le promoteur immobilier Unibail-Rodamco, une association a annoncé ce mardi avoir déposé un recours gracieux visant à annuler la délibération. Un démarrage des travaux est prévu en 2016.

Et maintenant d'autres recours ? Alors que le projet de la Tour Triangle 2 porté par le promoteur immobilier Unibail-Rodamco et imaginé par les architectes Herzog & De Meuron, a été voté à une courte majorité par le Conseil de Paris le 30 juin dernier, l'association SOS Paris (Ndlr : basée dans le 6ème) a annoncé ce mardi 8 septembre avoir déposé un recours gracieux visant à annuler la délibération du Conseil de Paris autorisant ainsi le projet d'édifice de 180 mètres de haut à la Porte de Versailles.

Un recours pour contester la validité des procédures d'enquête publique et la validité du vote

"Notre association, par son action en justice, conteste la validité des procédures d'enquête publique et la validité du vote de cette délibération, mais attaque aussi la conformité des enquêtes publiques avec le projet aujourd'hui modifié", explique SOS Paris dans un communiqué.

 

Pour rappel : l'opération de la Tour Triangle, rejetée le 17 novembre par le Conseil de Paris, avait réuni le 30 juin 2015, 87 voix pour, 74 contre et aucune abstention. Et six élus UDI avaient, conformément à ce qu'ils avaient annoncé, voté pour la construction de cette tour. Un revirement de situation puisqu'ils avaient voté contre en novembre 2014. D'ailleurs, Eric Azière, chef de file du groupe UDI au Conseil de Paris, interrogé par Batiactu nous avait confié : "Ce qui justifie notre revirement depuis novembre dernier c'est qu'Unibail-Rodamco a pris en compte notre suggestion de prévoir un hôtel dans la tour. Et cela aurait été irresponsable de ne pas prendre en compte un tel investissement de 150 millions d'euros dans l'ouest parisien. (...) Et on le répète, il n'y a eu ni compromission ni contrepartie !"

 

L'association SOS Paris dénonce ainsi "l'insuffisance des contreparties économiques ainsi que l'absence de mise en concurrence d'Unibail-Rodamco lors du renouvellement de la concession d'occupation du domaine public". Avant de conclure dans le même communiqué : "Nous rappelons, par ailleurs, l'opposition de plus des deux tiers des Parisiens à ce projet", ajoute l'association.

 

"La prochaine étape sera un dépôt des permis de construire en fin d'année 2015 et une enquête publique au cours de l'année 2016", nous avait également signalé Unibail-Rodamco en juin 2015.

"Aucun permis de construire n'a été déposé à ce jour", Collectif contre la Tour Triangle

"Malgré l'adoption de Tour Triangle 2 par le Conseil de Paris, le 30 juin, les associations du Collectif (ADAHPE et SOS Paris, pour la procédure Collective ; Monts 14, à titre individuel) poursuivront les actions en Justice et si nécessaire on se réservera la possibilité de solliciter la Commission Européenne, nous signale-t-il, mardi 7 septembre. La Tour est loin d'être construite d'autant plus qu'à ce jour aucun permis de construire n'a été déposé à la Direction de l'urbanisme ! "

 

Le Collectif contre la Tour Triangle, qui soutient l'initiative SOS Paris compte maintenir "le recours contentieux contre la procédure de révision simplifiée du PLU". "Et nous prévoyons également d'autres actions administratives notamment contre le Permis de Construire, une fois celui-ci accordé, c'est-à-dire à l'issue d'une période d'instruction de 6 mois et dans les 4 mois suivant cette période", conclut le coordinateur.

 

actionclactionfp