En tout, quatorze mois de travaux seront nécessaires pour leur rendre leur lustre d'antan, avec mise hors d'eau, renforcement de la charpente et restauration des couvertures et décors sculptés. Une première phase (pourtant numérotée zéro dans le plan de réhabilitation de l'ensemble du Grand Palais) qui coûtera 6 M€. "La verrière est l'élément qui nécessite le plus de travail", assure l'architecte en chef des Monuments Historiques. L'échafaudage géant, avec un platelage intérieur complet, permettant d'accéder à l'intérieur du dôme, a été monté en un mois, afin que le Palais de la Découverte puisse continuer à accueillir des visiteurs pendant les travaux. L'étape suivante consistera à monter un parapluie extérieur afin de pouvoir mener le chantier de couverture au sec. Les nouvelles verrières qui seront posées apporteront une meilleure isolation, tandis que les éléments du plafond verrier intérieur, purement décoratifs, seront en partie renouvelés. Les lieux n'avaient jamais été restaurés et les travaux seront l'occasion de renforcer les performances techniques afin de permettre une meilleure exploitation des lieux.
actioncl