UN PROJET/UNE PARTICULARITE. Sept ans après les travaux de sa verrière, le Grand Palais à Paris franchit une nouvelle étape avec la rénovation du reste de l'édifice, confiée récemment à l'agence d'architecture Lan. Objectif : reconfigurer ce bâtiment construit pour l'Exposition universelle de 1900 pour l'adapter aux expositions et événements de taille tout en conservant son architecture d'origine.

Le vaste projet de restauration du Grand Palais, situé à Paris, sur l'avenue Winston Churchill (8ème), franchit une nouvelle étape. En effet, sept ans après les travaux de la verrière de ce bâtiment de 77.000 m² servant de lieu d'exposition et de salons, l'opération de rénovation pour le reste de l'édifice a été confiée à l'unanimité, le 3 février dernier, à l'équipe Lan architecture associée au designer Mathieu Lehanneur.

 

Le strict travail de rénovation confié à François Chatillon
Ces derniers seront chargés ainsi de réaménager et éclairer les galeries de la nef et les espaces d'entrée et de sortie des musées, afin de faire cohabiter de grands événements avec les expositions. A côté de cet aménagement, et en parallèle avec lui, la restauration même du monument historique qu'est le Grand Palais, le strict travail de rénovation sera confié à François Chatillon, architecte en chef des Monuments historiques. Les deux équipes travailleront en étroite collaboration, nous signale-t-on.

 

Le défi est de taille : le bâtiment principal mesurant 240 mètres de long est surmonté d'une imposante verrière d'acier et de verre. Autre particularité ? La structure métallique pèse près de 6.000 t soit pratiquement autant que la structure de la Tour Eiffel (7.300 t).
" Il faudra alors un ajustement du calendrier du projet pour livrer les premières étapes en 2021-2022, nous précise Benoît Jallon, l'un des dirigeants de l'agence Lan, aux côtés d'Umberto Napolitano. Mais le chantier s'étalera donc sur six ans à partir de 2018."

 

Découvrez la suite de l'article dès la page 2 et le diaporama dès la page 7
actionclactionfp