Le Grand Palais situé à Paris devrait fermer pendant deux ans, "au plus tôt" à partir du second semestre 2019, pour des travaux de rénovation de grande envergure évalués à près de 400 millions d'euros, a précisé son président Jean-Paul Cluzel. A sa réouverture, il pourrait accueillir les compétitions d'escrime des Jeux olympiques 2024, pour lesquels Paris est en lice.

Ce vaste projet de restauration du Grand Palais, situé à Paris, sur l'avenue Winston Churchill (8ème), porté notamment par Jean-Paul Cluzel, président du Grand Palais, attend la décision définitive du Gouvernement.

 

Justement, dans un entretien accordé, mardi 22 décembre, au journal Le Monde, Jean-Paul Cluzel, annonce que le Grand Palais devrait fermer pendant deux ans, "au plus tôt" à partir du second semestre 2019.

 

A la tête depuis 2011 de la Réunion des musées nationaux (RMN), Jean-Paul Cluzel rappelle aussi que ce grand projet de métamorphose pour ce bâtiment emblématique est autant fragile et coûteux. "Pour maîtriser les délais du chantier et minimiser les risques d'augmentation des coûts, il a été décidé d'éliminer toute coactivité", commente-t-il dans le même entretien.

 

"Un tiers consacré à l'entretien du monument historique, un tiers pour les diverses mises aux normes et un tiers pour l'aménagement", Jean-Paul Cluzel

 

Le chantier, dont la livraison est attendue au plus tard en 2023, est estimé à "393 millions d'euros", complète Jean-Paul Cluzel. "Un tiers consacré à l'entretien du monument historique, un tiers pour les diverses mises aux normes et un tiers pour l'aménagement", détaille-t-il. Et il reste encore à trouver "autour de 200 millions d'euros qui ne soient pas pris sur le budget du ministère de la culture" pour mettre en oeuvre le projet.

 

Avant de conclure : "Le président de la République François Hollande et le Premier ministre Manuel Valls soutiennent l'idée d'une dotation exceptionnelle, qui inscrirait ces travaux dans les projets du Grand Paris". Par ailleurs, Jean-Paul Cluzel évalue à 500.000 euros, pour le seul Grand Palais, le coût des nouvelles mesures de sécurité prises après les attentats du 13 novembre, "renforcement du personnel de surveillance et acquisition d'équipements supplémentaires".

 

Enfin, rappelons qu'après sept ans après les travaux de la verrière de ce bâtiment de 77.000 m² servant de lieu d'exposition et de salons, l'opération de rénovation pour le reste de l'édifice a été confiée à l'unanimité, le 3 février 2014, à l'équipe Lan architecture associée au designer Mathieu Lehanneur.

 

Rénovation du Grand Palais par Lan architecture
Rénovation du Grand Palais par Lan architecture © Lan architecture
A quand le début de ce chantier de rénovation colossal ?

 

Le défi est de taille : le bâtiment principal mesurant 240 mètres de long est surmonté d'une imposante verrière d'acier et de verre. Autre particularité ? La structure métallique pèse près de 6.000 t soit pratiquement autant que la structure de la Tour Eiffel (7.300 t).

 

"Il faudra alors un ajustement du calendrier du projet pour livrer les premières étapes en 2021-2022, nous avait expliqué en mars 2014 Benoît Jallon, l'un des dirigeants de l'agence Lan, aux côtés d'Umberto Napolitano. Mais le chantier s'étalera donc sur six ans à partir de 2018."

 

Autre ambition du site: les Jeux olympiques. A sa réouverture, le Grand Palais pourrait accueillir les compétitions d'escrime des Jeux olympiques 2024, pour lesquels Paris est en lice…
actionclactionfp