DIAPORAMA. Depuis le 1er janvier 2015, les professionnels de la rénovation énergétique ont tout intérêt à être certifiés Reconnu Garant de l'Environnement (RGE) s'ils veulent faire profiter à leurs clients des aides financières de l'Etat : éco-PTZ, CITE et CEE. Rappel des modalités pour être RGE.

La certification RGE est un signe de qualité permettant d'identifier un professionnel qualifié en matière de travaux de rénovation énergétique.

 

À partir du 1er janvier 2015, le bénéfice du crédit d'impôt développement durable (CIDD) sera également conditionné à la réalisation des travaux par des entreprises ou des artisans certifiés RGE, la mesure pour l'éco-ptz étant entrée en vigueur dès le 1er septembre 2014.

 

Pour être labellisé RGE, le professionnel du bâtiment doit remplir plusieurs conditions :

 

- employer un responsable technique formé RGE,
- faire appel à des sous-traitants certifiés RGE,
- réaliser au minimum 2 chantiers tous les 2 ans dans l'activité labellisée RGE.

 


Dès la page suivante, retrouvez toutes les informations relatives au parcours de l'artisan vers la qualification RGE, aux différentes aides de l'Etat (éco-PTZ, CITE, CEE), de même que les diverses polémiques qui ont couru et qui se poursuivent sur le dispositif du RGE. Enfin, petit tour d'horizon des outils mis à disposition des professionnels pour bien se préparer à la qualification RGE.
actionclactionfp