DEMONSTRATEUR. Depuis 2012, un quartier d'Issy-les-Moulineaux (92) s'est lancé dans une expérimentation de réseau d'électricité intelligent. Alors que le One Planet Summit doit se tenir ce 12 décembre à Boulogne-Billancourt (92), le secrétaire d'Etat Sébastien Lecornu a visité Issy Grid, premier démonstrateur, modèle d'innovation et de régulation intelligente de l'électricité.

En 2012, la ville d'Issy-les-Moulineaux, associée à une dizaine de grands partenaires, lançait le premier démonstrateur de Smart Grid de France. Dans ce quartier d'affaires, situé à proximité du périphérique et de l'Héliport de Paris, plusieurs bâtiments de deux éco-quartiers de la ville sont reliés au même réseau électrique intelligent. Ce démonstrateur est aujourd'hui le premier à être en phase d'exploitation a fait valoir le Philippe Monloubou, dirigeant d'Enedis.

 

Ce 8 décembre 2017, Sébastien Lecornu, secrétaire d'Etat auprès du ministre Nicolas Hulot, est venu visiter ce quartier et les installations de ce réseau intelligent. Un déplacement en lien avec le One Planet Summit, qui se tient ce 12 décembre 2017, sur la question notamment du financement, a fait remarquer le secrétaire d'Etat. "Ce qui compte, c'est l'argent. De voir comment on arrive à rendre opérationnel et concret l'accord de Paris et la décarbonation de notre économie", a-t-il déclaré ajoutant : "Et on le voit bien ici avec le modèle d'Issy Grid, comment un groupe immobilier, un opérateur important (Enedis) et son compteur linky, un modèle intelligent a pu être développé".

 

Déplacement à #Issygrid : un exemple de coopération publique privée pour la transition énergétique

 

Smart grid : trouver un modèle à répliquer

 

Si cette expérimentation, à en croire ses acteurs, semble avoir été facile à réaliser, le chemin parcouru a été long. "Il y a un modèle économique derrière tout cela", a assuré le secrétaire d'Etat. C'est une nouvelle révolution industrielle qui est en marche, selon lui, mêlant énergies renouvelables et transition numérique. "Il y a un modèle de construction intelligent qui est bon pour tout le monde, bon pour la planète, bon pour nous et pour les opérateurs de projets privés", estime-t-il.

 

Les pouvoirs publics doivent accompagner ces initiatives notamment en libérant les énergies renouvelables et en simplifiant le droit qui entoure tout cela, a poursuivi Sébastien Lecornu qui en a profité pour rappeler que justement des groupes de travail ont été lancés sur l'éolien et sur le photovoltaïque. "Le vrai enjeu c'est de trouver un modèle économique qui permette de faire de la massification, de trouver un modèle que l'on peut exporter", a insisté Sébastien Lecornu.

 

Le secrétaire d'Etat, a rappelé que "l'énergie que l'on ne consomme pas, est la première des énergies renouvelables que nous allons déployer" et confirmé que le Gouvernement entend faire la part belle aux énergies renouvelables avec une dimension d'innovation et que la question du stockage est l'un des défis à relever. Dans le quartier Issy Grid, par exemple, l'énergie non consommée des immeubles est stockée dans des batteries de Zoé (Renault) recyclées et fournies par Bouygues Energies et Services. Grâce à des compteurs Linky installés un peu partout, l'énergie est ensuite répartie de façon optimale dans le réseau en fonction des besoins de chacun et en temps réel.

actionclactionfp