VU AU MIPIM. Parmi les "smart cities", les villes en pointe sur le numérique et le développement durable, la station de ski alpine Chamrousse (Isère) entame un projet de rénovation énergétique. Il allie "Smart Grid et fluides", à l'échelle, pour la première fois, en altitude, sur près plus de 76.000 m². Découverte.

A trente minutes de Grenoble, la station de Chamrousse (Isère) où Jean-Claude Killy a remporté trois médailles d'or lors des Jeux olympiques de Grenoble en 1968, a choisi de passer la vitesse supérieure pour la transformer d'ici à 2021. C'est au Marché international des professionnels de l'immobilier (Mipim), en mars dernier, que le maire Philippe Cordon, a lancé la consultation de la sélection des opérateurs, en présence de la ministre du Logement, Emmanuelle Cosse. Objectif : assurer à 1.650 mètres d'altitudes, la réalisation d'un projet de rénovation énergétique alliant "Smart Grid et fluides" sur près de 76.000 m² tout en gardant une architecture contemporaine très épurée. "On sera loin du cliché savoyard ou suisse", nous-a-t-on glissé au Mipim.

 

Labellisé par le Gouvernement comme "démonstrateur industriel pour la ville durable"

 

Labellisé par le Gouvernement en 2016, "démonstrateur industriel pour la ville durable", l'un des 14 lauréats, le seul en montagne, a pour ambition, ni plus ni moins, de construire la "première SmartStation de la nouvelle génération de la montagne-active couplée à une métropole-vallée urbaine." Elle développera une plateforme digitale et Smart Grid énergétique multifluides à l'échelle, pour la première fois, d'un ensemble urbain entier, d'une ville complète et non d'un simple îlot ou quartier.

 

Découvrez la suite de l'article et le diaporama, dès la page 2.


actionclactionfp

Révéler le "vrai potentiel" de la station

La station de ski alpine Chamrousse (Isère) dévoile au Mipim son projet de rénovation énergétique.
La station de ski alpine Chamrousse (Isère) dévoile au Mipim son projet de rénovation énergétique. © AKTIS
A l'image des "smart cities", villes en pointe sur le numérique et le développement durable, "la nouvelle municipalité de Chamrousse a décidé dès son élection de prendre les taureaux par les cornes pour transformer la station et révéler son vrai potentiel et de lancer un concours d'urbanisme et d'architecture assez ardu en octobre 2015", nous explique Laurent Gaillard, co gérant et architecte, urbaniste chez l'agence Aktis à Grenoble. Etait en lice à ce concours notamment Architecture Studio associé à Egis.

Trois hôtels, un espace balnéotonique et un site de coworking

La station de ski alpine Chamrousse (Isère) dévoile au Mipim son projet de rénovation énergétique.
La station de ski alpine Chamrousse (Isère) dévoile au Mipim son projet de rénovation énergétique. © AKTIS
"En gagnant ce concours en décembre 2015 avec TPF Ingénierie, il a fallu très vite mettre en oeuvre auprès de l'Assistance de maîtrise d'ouvrage (AMO) de la station un dispositif de manière à ce que l'on construise sur un terrain de76.500 m², trois hôtels dont un quatre étoiles, six résidences de tourisme dotées de 650 appartements, un centre de convention, un spa, un espace balnéotonique intérieur/extérieur de 3.000 m² et un site de coworking au profit des industries High Tech de la vallée à Grenoble", explique, l'architecte et urbaniste, Laurent Gaillard. Sans oublier un parking, doté de 400 places.

Une ferme photovoltaïque, chaufferie biomasse et une centrale de stockage d'électricité

La station de ski alpine Chamrousse (Isère) dévoile au Mipim son projet de rénovation énergétique.
La station de ski alpine Chamrousse (Isère) dévoile au Mipim son projet de rénovation énergétique. © AKTIS
Le projet déploiera alors "un schéma énergétique ambitieux global 100 % ENR réunissant une ferme photovoltaïque, des panneaux solaires thermiques, un réseau d'électricité verte, une chaufferie biomasse cogénération avec réseau de chaleur, un dispositif de récupération de chaleur sur eaux grises et enfin une centrale de stockage d'électricité sous forme d'hydrogène…" Autre particularité : une usine de biomasse à bois fournira l'énergie à l'ensemble des hôtels comme les résidents, dans le but de leur garantir une stabilité des prix à long terme.

 


Un système de mobilités intelligentes de mix mobilité

La station de ski alpine Chamrousse (Isère) dévoile au Mipim son projet de rénovation énergétique.
La station de ski alpine Chamrousse (Isère) dévoile au Mipim son projet de rénovation énergétique. © AKTIS
S'y ajouteront un système de mobilités intelligentes de mix mobilité électrique d'éco-mobilités, de péage global, à l'intérieur de la station et entre la station et la vallée, distante de 30 minutes en voiture ainsi que de nouveaux services numériques pour développer l'attractivité du territoire par le tourisme numérique 2.0, poursuit Laurent Gaillard, co gérant et architecte, urbaniste chez l'agence Aktis.

 

D'ores et déjà, des entreprises aussi prestigieuses que le CEA, Schneider Electric , Cisco, Air Liquide, Poma, Rossignol ou EDF ont rejoint le projet et l'accompagnent dans son aménagement et le développement de ses innovations.

 


18 lots répartis sur 76.500 m²

La station de ski alpine Chamrousse (Isère) dévoile au Mipim son projet de rénovation énergétique.
La station de ski alpine Chamrousse (Isère) dévoile au Mipim son projet de rénovation énergétique. © AKTIS
Enfin, la première consultation des promoteurs-opérateurs lancée le 15 mars 2017 concernera 18 lots répartis sur 76.500 m². Les premiers résultats seront connus le 15 juin 2017 et un second tour consacré aux aspects architecturaux aura lieu le 15 octobre prochain.

Un projet inscrit dans le cadre du Programme d'investissements d'avenir (PIA2).

La station de ski alpine Chamrousse (Isère) dévoile au Mipim son projet de rénovation énergétique.
La station de ski alpine Chamrousse (Isère) dévoile au Mipim son projet de rénovation énergétique. © AKTIS
Quant au financement, la mairie de Chamrousse, qui détient 95 % du foncier, a signé le 23 mars en mairie avec la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC), la Convention "Démonstrateur industriel pour la ville durable" visant à formaliser la subvention d'ingénierie accordée à la commune dans le cadre du Programme d'investissements d'avenir (PIA2).

Densifier sans toucher les espaces naturels

La station de ski alpine Chamrousse (Isère) dévoile au Mipim son projet de rénovation énergétique.
La station de ski alpine Chamrousse (Isère) dévoile au Mipim son projet de rénovation énergétique. © AKTIS
"Nous allons aussi repenser le stationnement en créant des parkings payants en sous-sol et rendre le front de neige aux piétons", précise la mairie, qui parie sur une densification mais sans toucher aux espaces naturels. Des travaux estimés à 5 millions d'euros. Quant au projet d'investissement global de transformation de la station, il s'élève à 250 millions d'euros. "C'est le prix à payer pour tout rénover", nous confie Philippe Cordon maire de Chamrousse. L'objectif étant de célébrer en janvier 2018 la première pierre à l'occasion de l'anniversaire des JO de 1968.