UN PROJET/ UNE PARTICULARITE. Des îlots bois biosourcé et à gestion énergétique intelligente, une tour de logements à énergie positive et, enfin , une fabrique du numérique… Les 24 projets de l'écocité des Deux-Rives à Strasbourg avancent à grand pas avant la livraison du tramway en 2017. Bilan d'étape, avec Alain Jund, adjoint au maire de Strasbourg en charge de l'Urbanisme.

Du futur quartier Heyritz à Kehl, en passant par la presqu'île Malraux, l'écoquartier Danube, le Bruckhof ou le Port-du-Rhin, au total plus de 24 projets avancent à grand pas sur plus de 250 hectares, dans l'écocité des Deux-Rives à Strasbourg. Au programme de ce chantier urbain titanesque entrepris il y a 20 ans : des îlots bois biosourcé, à gestion énergétique intelligente, une tour de logements à énergie positive, une fabrique du numérique ou, encore, un campus des technologies médicales.

 

"Recoudre la Ville de Strasbourg"

 

"Effectivement, ce projet entrepris, il y a vingt-ans a l'ambition de recoudre la Ville de Strasbourg et de replacer le Rhin au cœur du développement de l'agglomération, tourné vers la France autant que vers l'Allemagne, nous explique Alain Jund, adjoint au maire de Strasbourg et vice-président de l'Eurométropole, en charge de l'Urbanisme et de la Transition énergétique. Cela permet de passer d'un territoire traversé par le fleuve à une ville construite sur ses deux rives, à 360 degrés."

 

C'est dans le cadre de l'appel à projet "EcoCités" inscrit au Grenelle de l'Environnement, que le ministère de l'Ecologie a retenu, en 2008-2009, la consultation de l'Eurométropole de Strasbourg, la ville de Strasbourg et la ville allemande de Kehl.

 

"Nous avons alors choisi en mars 2010, le cabinet d'architectes Reichen & Robert, maître d'oeuvre du schéma directeur des Deux-Rives et le paysagiste Alfred Peter qui ont intégré ce caractère morcelé dans ces projets d'urbanisation en proposant, dans sept 'bulles', la construction de points d'intensité complémentaires, reliés par le tram", poursuit Alain Jund. Tout en gardant l'objectif de créer une offre massive et attractive de logements privés et sociaux. Ainsi, sur la production de 18.000 logements en cours à Strasbourg, le projet urbain des Deux-Rives est le plus gros contributeur, avec un objectif de 7.000 logements construits.

 

Ecocité Strasbourg Métropole des Deux-Rives
Carte de l'Ecocité Strasbourg Métropole des Deux-Rives. © Strasbourg Eurométropole
Un programme qui s'articule autour de trois trames

 

S'appuyant sur une prévision de 50.000 habitants supplémentaires d'ici à vingt-ans, ce programme d'écocité des Deux-Rives s'articule autour de trois trames : la trame bleue, avec le développement d'un cœur de ville autour du Rhin ; la trame verte, pour valoriser un cadre de vie de qualité avec ses parcs, ses jardins, ses forêts, ses coulées vertes le long des cours d'eau et ses espaces agricoles et enfin, la trame des transports en commun anticipant la fin du règne de la voiture.

 

Au final, plusieurs opérations d'aménagement et projets immobiliers sont déjà engagés, voire livrés, parmi lesquels : le Heyritz, la ZAC Etoile, la Presqu'île Malraux et l'écoquartier Danube. "Un vaste part du projet située à l'est de l'axe des Deux-Rives reste à urbaniser dans le cadre de la ZAC dite des 'Deux-Rives'", reconnait l'élu strasbourgeois.

 

Avant de signaler : "L'objectif est à terme, de pouvoir dupliquer et déployer à l'échelle de l'ensemble du territoire strasbourgeois les expérimentations techniques, technologiques et méthodologiques faisant de la démarche écocité un levier de qualité et d'innovation."

 

En attendant la fin de la seconde tranche du projet, en 2017, l'extension de la ligne D du tram vers Kehl, prévue en avril 2017 sera la finalité symbolique du programme. Elle a pour objectifs de faciliter les déplacements des habitants du quartier du Port du Rhin et de la ville de Kehl, d'améliorer le cadre de vie des quartiers, en soutenant le développement des commerces et des services aux habitants et de jouer un rôle moteur dans le développement des liaisons transfrontalières, dans le cadre de l'agglomération Strasbourg-Kehl et plus largement de l'Eurodistrict "Strasbourg-Ortenau". D'ailleurs, une extension supplémentaire de l'infrastructure jusqu'à la mairie de Kehl sera mise en service à l'horizon fin 2017. "Au lieu d'en faire une frontière, on a su en faire des ponts", conclut l'élu alsacien.

Découvrez dès la page 2, les programmes majeurs de l'écocité des Deux-Rives à Strasbourg.

 


actionclactionfp