Rien ne fait peur aux entreprises qui emploient des travailleurs étrangers en toute illégalité, pas même de le faire sur un chantier de l'Urssaf… Cela s'est déroulé en Gironde, au siège de l'organisme anti-fraude en plein chantier de rénovation. Détails.

Tel est pris qui croyait prendre. L'entreprise en charge de rénover le bâtiment qui abrite le siège régional de l'Urssaf en Gironde, à Bordeaux-Lac, vient d'être épinglée par les services mêmes de l'organisme qui lutte contre les fraudeurs pour emploi de travailleurs illégaux et a dû arrêter son chantier.

 

Selon une information révélée par le quotidien Sud-Ouest, l'affaire s'est déroulée il y a quelques jours, alors que les agents de l'Urssaf avaient décidé de mener un contrôle sur le chantier au sein de leurs locaux du siège de Bordeaux-Lac. Ils auraient ainsi débusqué l'emploi illégal de deux travailleurs de nationalité italienne, natifs de Roumanie, qui n'étaient pas déclarés par leur employeur spécialisé dans le domaine de la thermique. Sud-Ouest affirme que « ce sous-traitant qui a des sociétés à Toulouse et en Italie, avait été sollicitée par un grand groupe national basé à Tours auquel le marché avait été attribué ».

 

Vers une charte d'éthique

 

Après un contrôle en bonne et due forme - papiers d'identité et contrats de travail requis - ils vérifient l'identité des deux ouvriers en question, qui expliquent « être logés dans la région bordelaise » et « rentrer une fois par mois en Italie pour voir leur famille ». En attendant la fin des investigations des inspecteurs, le chantier a été stoppé.

 

Rappelons que la lutte contre le travail illégal est un cheval de bataille du gouvernement français, qui a renforcé ces derniers mois les mesures en ce sens, via notamment la loi Savary. Elle est également partisane de revoir la directive européenne, ses règles étant jugées encore trop souples. Pour ce qui est de la métropole de Bordeaux, elle serait en train de travailler, selon Sud-Ouest, à la rédaction d'une charte d'engagement de respect des règles dans l'emploi de travailleurs étrangers, peut-être comme celle qui vient d'être signée à l'échelle du département de la Haute-Garonne, avec Ethibat.
actionclactionfp