PORTRAIT

Quand le bois sublime balcons et terrasses

Il y a 3 ans, Jean-François Denaiffe lance une franchise à Paris de la société alsacienne Architecture du Bois. Cet ancien commerçant et entrepreneur oublie le monde des stores pour revenir à un métier plus manuel et se consacrer à la création et l’aménagement de terrasses et balcons en bois. Associé à Vincent Barbier, il évoque un métier passionnant et créatif. Portrait.

 
 
 
 


Se spécialiser dans les terrasses et balcons à Paris… Tel est le défi qu’a relevé Jean-François Denaiffe, en prenant la franchise de l’alsacien Architecture du Bois. Installé aujourd’hui dans le très chic 7e arrondissement de la capitale, il y dirige la seule entreprise du genre.

Ancien commerçant, puis chef d’entreprise d’une société dans le monde des stores et dans la défense des actionnaires minoritaires, Jean-François Denaiffe est avant tout un très gros bricoleur. Si rien ne le prédestinait à s’intéresser aux balcons et terrasses, si ce n’est l’envie d’un métier manuel, il a le déclic en lisant, un jour, un exemplaire de l’Echo de la baie. Lequel citait un patron du monde des stores, qui disait que dans l’univers de la maison en général, l’on raisonnait beaucoup par univers. « En revanche, côté extérieur de la maison, c’est-à-dire ce qui est attenant à la maison, il y a beaucoup de spécialistes, mais pas d’univers réellement, notamment dans le domaine de la terrasse, qui se trouve être le trait d’union entre l’intérieur et l’extérieur de l’habitat », explique Jean-François. De là, il contacte la société Architecture du Bois, située en Alsace, et se lance dans l’aventure. « En plus, j’ai une affinité réelle avec le produit bois », confirme le jeune franchisé.

Passionné de matière noble et naturelle, Jean-François utilise diverses essences de bois, issus d’Europe de l’Est et de France. Parmi elles, le pin autoclavé, le mélèze, l’Ipé (bois tropical en provenance du Brésil) ou encore le « faux bois », un bois composite très prisé. Les bois venant d’Europe de l’Est sont particulièrement résistants et plus compacts que ceux de France, donc plus faciles à travailler. « Tous les bois que l’on achète proviennent de forêts durablement gérées, notamment au Brésil, et c’est très important pour nous et notre clientèle. On ne veut pas scier la branche sur laquelle on est. C’est pour cette raison que l’on ne travaille pas trop le tek, qui vient de Birmanie, et pour lequel on n’obtient pas les certificats de provenance », affirme Jean-François Denaiffe.

Triple casquette

Si l’achat de bois est une partie importante de l’activité de Balcons et Terrasses de Paris, Jean-François Denaiffe et son associé de la filiale lyonnaise, Vincent Barbier, n’hésitent pas à mettre la main à la pâte. Bien au contraire ! Outre la vente de matériaux bruts, la vente de terrasse sur mesure prête à assembler, les deux hommes sont bien souvent sur le terrain, et surtout sur les chantiers, pour assurer l’installation et la pose de leurs produits. Autodidactes, ils ont appris sur le terrain, en prenant des informations de droite et de gauche, s’inspirant de ce qui se fait, et l’adaptant au fur et à mesure. « Nous touchons toute l’Ile-de-France. Nous travaillons avec les particuliers en direct et avec des architectes pour les travaux plus conséquents, et de temps en temps sur des appels d’offre », détaille Jean-François Denaiffe. Hors effet de crise, l’activité balcons et terrasses est surtout liée à une certaine saisonnalité. « On pense terrasse quand il fait beau, du coup, on travaille beaucoup au printemps/été. En revanche, l’hiver est très calme, c’est pourquoi nous lançons, d’ici à quelques semaines, une nouvelle activité qu’est le bardage extérieur », avoue le chef d’entreprise. Sans oublier la partie isolation à base de laine de roche ou d’ouate de cellulose. « Nous souhaitons surfer sur le tout-bois, qui est une lame de fond, avec ce qu’il implique comme avantage : chantier propre qui ne nécessite ni pelleteuse ni bétonneuse ; mise en œuvre plutôt simple ; utilisation de matériaux sains et naturels », précise le franchisé.

Le quotidien de nos deux artisans alterne entre établissement de devis via le logiciel Deck3D, prise de cotes du chantier, et chantier lui-même. « Notre objectif à l’avenir est de nous positionner comme le spécialiste de la terrasse bois à Paris et à Lyon », s’exclame Jean-François Denaiffe.


Réglementation
A ce jour, il n’existe pas de normes en matière de terrasses bois. Balcons et Terrasses de Paris a adhéré ainsi à l’ATB (Association terrasse bois), et rédige actuellement le DTU, avec l’aide du CSTB, le guide de conception et de réalisation des terrasses en bois. Il s’agit du DTU 54.1 qui sera officiellement lancé courant 2010. « ça devrait changer beaucoup de choses, si et seulement s’il y a de la communication autour », conclut Jean-François Denaiffe.

Carine Lauga (23/10/2009)

 
 
 
 
 



 
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
 




Symposium metropoles du sud - Montpellier
Le 17/01/2015
Maison & objet - Villepinte
Du 23/01/2015 au 27/01/2015
Maison & objet projets - Villepinte
Du 23/01/2015 au 27/01/2015
Urbest metz - Metz
Du 27/01/2015 au 29/01/2015
Ceradeco - Paris
Du 01/02/2015 au 28/02/2015

Recherche dans