Ce projet de grande envergure comprend à Hong Kong (Chine) des travaux de creusement à haut risque dans un tunnel de 4 km (partie d'une ligne ferroviaire stratégique de 17 km) sous des zones urbaines extrêmement construites, tout près des habitants. "Dans une situation géologique complexe, différentes méthodes de creusement ont dû être utilisées : tranchée couverte, forage et dynamitage, à seulement 6 m au-dessus d'un tunnel d'alimentation en eau actif", expliquent les porteurs du projet. Par ailleurs, le tunnelier est passé deux fois à 6 mètres en dessous d'une ligne de métro en fonctionnement.

 

actioncl