INFRASTRUCTURE. Une piste d'aéroport doit-elle forcément être plate et rectiligne ? Pas nécessairement selon les ingénieurs européens qui planchent sur le projet Endless Runway, un concept de piste sans début ni fin qui permettrait de s'affranchir de certaines contraintes telle l'orientation du vent. Explications.

Le cauchemar d'un atterrissage chahuté par un fort vent de travers appartient peut-être au passé. Des ingénieurs travaillent depuis 2012 sur un nouveau concept d'aéroport où la piste ne serait plus orientée selon un axe est-ouest ou nord-sud, mais… totalement circulaire. Ce qui permettrait aux avions de toujours pouvoir décoller et atterrir face au vent, d'où qu'il vienne. Une idée rationnelle qui procurerait de nombreux avantages.

 

Nommé "Endless Runway" et mené par des chercheurs néerlandais soutenus par des instituts nationaux comme l'Onera français, le projet n'est pas utopique. La construction de plateformes portuaires du futur pourrait même se diriger vers ces anneaux aux bords relevés, permettant à tous les appareils d'atteindre leur vitesse de décollage sans encombre (150 nœuds soit 278 km/h pour un Airbus A-380). Même constat pour les atterrissages, même en cas de surcharge ou de problème sur les freins, la piste circulaire ne sera jamais trop courte !

 

Nardo
Nardo © Wikimedia CC

 

Techniquement, les ingénieurs ont déterminé que les dimensions idéales sont celles d'un cercle de 3 kilomètres de diamètre, offrant donc une circonférence de 9,42 km. Des chiffres assez proches de ceux de l'autodrome de Nardo, dans l'extrême sud de l'Italie, où l'anneau de vitesse mesure 4 km de diamètre pour 12,5 km de développé, le tout sur 16 mètres de large. Et les ressemblances ne s'arrêtent pas là : tout comme la piste d'essai automobile, l'extérieur de la piste d'aéroport circulaire sera progressivement relevée, afin que l'énergie centrifuge plaque les avions au sol et leur permette d'atteindre la vitesse souhaitée sans changement de cap. "Pour les voyageurs, la sensation sera celle d'un léger virage", promettent les concepteurs.

 

Une piste circulaire remplacerait trois à quatre pistes linéaires

 

Autres avantages attendus, le rythme des mouvements d'avions pourra être plus soutenu que sur une classique piste de béton rectiligne. En cas de vent nul ou faible, plusieurs décollages et atterrissages pourront même avoir lieu en même temps, sur des positions diamétralement opposées de l'unique piste. En cas de vent changeant, les contrôleurs aériens pourront indiquer l'axe d'approche le plus favorable, évitant des manœuvres de dernière minute aux pilotes et un possible abandon de l'atterrissage en cas de bourrasque par le travers. L'utilisation de l'espace au cœur de l'anneau pourra également être plus rationnelle, avec une distance égale à la piste de tous les terminaux, disposés en étoile, et de la tour de contrôle ou des services de secours, situés au centre géométrique de l'ensemble.

 

piste circulaire - schéma
piste circulaire - schéma © Endless runway

 

Les inventeurs de la piste sans fin soutiennent l'idée que ce type d'infrastructure pourrait remplacer entre trois et quatre pistes classiques, pour un coût inférieur. L'empreinte carbone de l'aéroport serait notablement diminuée, tout comme celle des vols y faisant escale, leurs manœuvres étant plus efficaces. Enfin, dernier atout pour cet aéroport du futur, la piste circulaire serait plus égalitaire pour… distribuer les nuisances aux alentours. Chacun son tour ?

 

actionclactionfp