PANORAMA. Qu'elles relient une île à la terre ferme, deux quartiers d'une commune, enjambent des voies ferrées ou un cours d'eau, les passerelles sont toujours un trait-d'union entre les hommes. Et c'est dans cet esprit de faire que les gens se rencontrent, se parlent, échangent que les architectes conçoivent ces ouvrages d'art toujours plus esthétiques tout en restant fonctionnels.

De bois ou de métal, les passerelles se font aujourd'hui de plus en plus fines, discrètes, esthétiques de façon à mieux s'intégrer dans leur environnement.

 

La plus célèbre récemment inaugurée - et certainement la plus emblématique - est celle qui relie la terre ferme au Mont-Saint-Michel. Imaginée par Dietmar Feichtinger, elle se distingue par son élégance, sa fluidité et sa discrétion, de nuit comme de jour. "L'effet souhaité est celui de baliser le chemin d'accès au site tout en restant en retrait par rapport au Mont-Saint-Michel. La jetée s'avance lentement et progressivement vers le Mont-Saint-Michel et la mise en lumière souligne cette approche délicate (...) Nous avons recherché un trait lumineux, en continu et homogène qui se fond dans l'horizon", expliquait alors l'architecte.

 

Moins discrète mais tout aussi travaillée dans son esthétisme, celle recouverte de panneaux solaires qui joue le rôle de "colonne vertébrale" du pôle culturel de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine). Un immense ruban courbe métallique imaginé en décembre dernier par les architectes de As.Architecture Studio.

 


Et les créations ne manquent pas tant en France qu'hors de nos frontières. Découvrez-les en images dès la page suivante.
actionclactionfp