CHANTIER. A quelques mois de sa livraison prévue au premier trimestre 2014, l'ossature du pont-passerelle du Mont-Saint-Michel, imaginée par l'agence Dietmar Feichtinger, se couvre de platelages en chêne et de dalles de béton qui accueilleront le revêtement final. Découverte.

Alors que les navettes circulent aujourd'hui sur la digue-route du Mont-Saint-Michel dans la Manche, le pont-passerelle voit en parallèle sa structure métallique se recouvrir d'une enveloppe de béton et de bois. Déjà, le tablier de la passerelle, scindé en trois bandes -deux cheminements piétonniers recouverts d'un platelage de chêne et une chaussée centrale en béton armé réservée à la circulation de navettes- est opérationnel.

 

"L'édifice prend forme très vite"
"A ce jour, près de la moitié de l'ouvrage long à terme de 756 mètres, est ainsi habillé, nous sommes sur la bonne voie", nous signale un architecte de l'agence Dietmar Feichtinger, en charge de la conception de l'ouvrage en courbe. Depuis, le début des travaux du pont-passerelle entrepris en octobre 2011, l'édifice prend forme très vite, pour qu'il soit mis en service pour le premier trimestre 2014." Les 142 pieux, de 30 à 35 mètres, installés méticuleusement, à raison d'un ou deux par jour, en fonction des marées, ont fait partie aussi de l'une des étapes phares du chantier.

 

Conception et réalisation du pont-passerelle du Mont-Saint-Michel (Manche)
Maitre d'ouvrage: Syndicat mixte Baie du Mont-Saint-Michel (Manche)
Groupement de maîtrise d'oeuvre: Dietmar Feichtinger Architectes, BET Schlaich, Bergemann & Partner
Marché 2: fondations spéciales, génie civil, tablier mixte, structure métallique, montage et levage: Eiffage Construction Métallique, Eiffage Travaux Maritimes et Fluviaux/ Spie Fondations.
Marché 3 : platelage et main courante en bois: les Ateliesr Aubert-Labansat.
Mise en service de l'ouvrage prévue pour le printemps 2014.

Découvrez dès la page 2, la suite de l'article dédiée aux travaux du pont-passerelle du Mont-Saint-Michel.

actionclactionfp

Platelages en chêne

Pont passerelle du Mont-Saint-Michel  en construction
Pont passerelle du Mont-Saint-Michel en construction © S.C.Batiactu
Sur le terrain, le ballet des pelleteuses déplaçant des volumes énormes de sable, et les va-et-vient continus des convois de tracteurs et de dumpers autour de l'ossature sont quotidiens. Sur le pont, des ouvriers solidement harnachés fixent le platelage bois. "Les lattes du platelage en bois de chêne pour les ouvrages d'accès représentent 1,2 hectare", nous précise le Syndicat mixte Baie du Mont-du-Saint-Michel, maître d'ouvrage de l'accès.

 

Formant, ainsi, les trottoirs, le platelage se fixe directement sur l'armature et vient recouvrir les consoles de part et d'autre de la future route. Chaque section de platelage a été préfabriquée sur mesure, pour un emplacement précis, par la société AAL avec le bois fourni par le groupement Lamichêne. "C'est pourquoi, elles sont de forme trapézoïdale avec des dimensions qui leur sont propres pour respecter la courbure de l'ouvrage", ajoute l'architecte de l'agence Dietmar Feichtinger.

 

Découvrez la suite de l'article en page 3

Alternance bois et béton

Pont passerelle du Mont-Saint-Michel  en construction
Pont passerelle du Mont-Saint-Michel en construction © S.C.Batiactu
Aujourd'hui, les dalles béton recouvrent également l'intégralité de l'ouvrage. "Elles ont été posées avant les platelages en chêne pour éviter les projections de béton et de bois", complète l'architecte. Leur pose a démarré en février dernier, quelques mois après le début de la fabrication, afin de respecter le délai réglementaire de 28 jours au terme duquel la résistance mécanique du béton est obtenue dans les meilleures conditions.

 

Découvrez la suite de l'article en page 4

Une armature continue sur l'ensemble de l'ouvrage

Pont passerelle du Mont-Saint-Michel  en construction
Pont passerelle du Mont-Saint-Michel en construction © S.C.Batiactu
Au final, les dalles de 3 mètres, fabriquées par l'entreprise Froc à Fougères (Ille-et-Vilaine), (Ndlr : usine de préfabrication de Pigeon Matériaux Lainé) pour l'entreprise ETMF, sont positionnées sur les travées. "Autour des dalles, des fers à béton ont été disposés pour permettre d'avoir une armature continue sur l'ensemble de l'ouvrage", complète le concepteur allemand. Au total, cela représente 1075 tonnes de béton qui ont été coulées dans les interstices afin de solidariser les dalles. Ensuite ce sont les adjuvants BASF CC qui ont été sollicités, c'est-à-dire, le Micro Air 200 dilué étant utilisé pour augmenter la durabilité du béton, notamment face aux chocs thermiques, au cycle gel-dégel, aux agressions ions chlores…

 

Découvrez la suite de l'article en page 5.

"Un squelette métallique"

Pont passerelle du Mont-Saint-Michel  en construction
Pont passerelle du Mont-Saint-Michel en construction © S.C.Batiactu
Par ailleurs, sur la partie encore recouverte, des ouvriers protègent le "squelette métallique" d'une partie anticorrosion. La pose des dalles et des platelages est bientôt à son terme. Cette partie du chantier devrait se terminer à l'automne et recevoir les premiers revêtements de chaussée avant la fin de l'année 2013.

 

Commencé en 2011, ce chantier hors du commun de la construction d'un ouvrage d'accès est aujourd'hui dans sa dernière ligne droite. Entre le rythme des marées, l'instabilité du terrain, les aléas climatiques et la coactivité, les contraintes n'ont cessé de rythmer la vie du projet. "L'étanchéité et les travaux de finition de bois du chêne seront finalisés prochainement, nous garantit l'architecte. La seule chose, qui peut désormais, nous embêter, c'est la météo." Une fois, l'ouvrage en courbe, livré en principe avant la saison estivale, le Mont-Saint-Michel, sera libéré et retrouvera peu à peu son aspect insulaire, en tout cas quelques jours par an, lors des grandes marées.

 

Découvrez dès la page 6, le diaporama dédié à la construction du pont-passerelle.

142 pieux métalliques

Pont passerelle du Mont-Saint-Michel  en construction
Pont passerelle du Mont-Saint-Michel en construction © S.C.Batiactu
Les pieux cachés par la marée : 142 pieux métalliques désormais forés et bétonnés par coulage grâce à un tube plongeur.

1.075 tonnes de béton coulées

Pont passerelle du Mont-Saint-Michel  en construction
Pont passerelle du Mont-Saint-Michel en construction © S.C.Batiactu
1.075 tonnes de béton coulées pour la construction du pont-passerelle.

Les navettes sur la digue route

Pont passerelle du Mont-Saint-Michel  en construction
Pont passerelle du Mont-Saint-Michel en construction © S.C.Batiactu
Alors que les navettes circulent aujourd'hui sur la digue route du Mont-Saint-Michel dans la Manche, le pont-passerelle voit en parallèle sa structure métallique se recouvrir d'une enveloppe de béton et de bois.

Objectif du projet

Pont passerelle du Mont-Saint-Michel  en construction
Pont passerelle du Mont-Saint-Michel en construction © S.C.Batiactu
Objectif du projet ? Cela consiste à remplacer la digue-route qui mène à l'édifice depuis 1879 - mais qui participe à l'ensablement du site - par ce nouvel ouvrage sur pilotis, un pont-passerelle laissant passer le flux des marées et les débordements du Couesnon. Conjugué à l'effet de "chasse" du barrage construit à l'embouchure du fleuve côtier et modifié en 2011, la baie du Mont-Saint-Michel devrait donc progressivement se désenvaser.

Perspective de l'ouvrage

Pont passerelle du Mont-Saint-Michel  en construction
Pont passerelle du Mont-Saint-Michel en construction © Agence Dietmar Feichtinger architectes
Une partie en digue (1.085 mètres), légèrement décalée vers l'Est sera prolongée par un pont passerelle sur la partie finale du parcours (760 mètres). Un gué de 120 mètres permettra d'accéder au village du Mont-Saint-Michel, toute l'année, en dehors de quelques heures par an, lors de coefficients exceptionnels supérieurs à 110.

Une mixité des matériaux

Pont passerelle du Mont-Saint-Michel  en construction
Pont passerelle du Mont-Saint-Michel en construction © Agence Dietmar Feichtinger architectes
Le maître d'œuvre de cet ouvrage, Dietmar Feichtinger, a opté pour une mixité des matériaux, et surtout la discrétion et l'élégance de l'intégration dans le site.

Plan du projet

Mont-Saint-Michel
Mont-Saint-Michel © Agence Dietmar Feichtinger architectes
Trois années de travaux nécessaires: 2011-2014.

Réalisation du terre-plein

Mont-Saint-Michel
Mont-Saint-Michel © Agence Dietmar Feichtinger architectes
La réalisation du terre-plein (Ndlr: 25.0000 m²) au pied du Mont-Saint-Michel est en cours.