La structure, qui prend la forme d'une ellipse encadrée par des tores inclinés, emploie des tubes d'acier qui proviennent exclusivement de l'entreprise Valourec, spécialisée dans le forgeage de ce type de pièces. "Nous sommes spécialistes des tubes pour le pétrole et le gaz, mais nous avons d'autres spécialités, comme l'énergie électrique ou la construction", détaille Philippe Crouzet, président du directoire de la société. "Pour procéder au formage du tube nous partons de billettes d'acier que nous perçons, ce qui permet d'obtenir un tube creux, sans soudure. Puis ils sont mis en œuvre par forgeage après percement, afin de leur donner la forme et la dimension souhaitée en les martelant à chaud", relate-t-il. En tout, 300 tonnes de tubes composent les 202 mètres de la passerelle dont le poids atteint les 1.000 tonnes (voir encadré). Les voyageurs, protégés des éléments, pourront emprunter les trois ascenseurs et six translators afin de parcourir, en six minutes, la distance séparant le futur quartier d'affaires de l'aérogare Sud.
actioncl