Alors que la mission de préfiguration de la future métropole du Grand Paris s'est mise en place la semaine dernière, les maires et présidents de l'Association du Grand Orly prônent une reconnaissance effective de ce territoire. Les négociations sont en cours entre les communes du territoire et l'Etat autour d'un contrat de développement territorial (CDT). Précisions.

Alors que les premiers travaux de préfiguration de la future métropole du Grand Paris ont été lancés la semaine par les élus franciliens, les collectivités membres de l'association des élus du Grand Orly* prônent une reconnaissance effective de leur territoire.

 

D'une superficie de 9.000 hectares - comparable à celle de Paris Intra muros- le territoire du Grand Orly s'étend sur la moitié sud du Val-de-Marne et le nord de l'Essonne. Longtemps considéré comme un "territoire servant" de la métropole parisienne, le Grand Orly s'affirme aujourd'hui comme un territoire singulier, fonctionnant avec ses logiques propres et disposant, bien au-delà de son propre périmètre, d'un fort rayonnement, ont rappelé les représentants du territoire, la semaine dernière, en présentant les projets du Grand Orly.

 

"Toutefois, les changements intervenus dans les conseils municipaux au mois de mars dernier ne modifient en rien la volonté de travail en commun de nos collectivités pour faire émerger un projet partagé de développement local, pour défendre et faire prospérer les atouts de notre territoire, pour élaborer ensemble les réponses aux problèmes auxquels nos populations doivent faire face dans leur vie quotidienne", a précisé Christian Hervy, président de l'Association des communes et communautés du Grand Orly, en préambule de la présentation des projets du Grand Orly.

Dans l'attente d'un Contrat de développement territorial

Deux communes, celle de Thiais et de Savigny-sur-Orge ont d'ailleurs demandé leur rattachement respectif au Grand Orly. Au coeur de la préoccupation des maires et des présidents de l'association du Grand Orly, la négociation "retardée' entre les communes du territoire et l'Etat autour d'un Contrat de développement territorial (CDT).

 

Christian Hervy a également insisté sur l'équilibre entre la construction d'un lieu de vie en même temps qu'un territoire de développement économique, en décloisonnant les espaces. Côté économie, ont été rappelés globalement les enjeux de grands projets prévus dans le cadre des CDT. "L'aéroport Paris-Orly est ainsi appelé à devenir une plate-forme multimodale avec la réalisation d'une gare TGV au plus près des aérogares", indique l'association du Grand Orly.

 

La structuration du pôle d'échange de Juvisy avec l'arrivée du tramway, la mise en oeuvre du schéma directeur des RER C et D, le tramway à Orly-Ville, font également partie des grands projets. Enfin, Christina Hervy s'est réjoui de l'avancement du calendrier de réalisation du prolongement de la ligne 14 de métro jusqu'à Orly avec "une ouverture des quatre stations et du remisage à Morangis à l'horizon 2024 au lieu de 2030."

 

*Les communes membres de l'association du Grand Orly.
Val de Marne : Ablon-sur-Seine, Chevilly-Larue, Choisy-le-Roi, Fresnes, Orly, Rungis, Valenton, Villeneuve-Saint-Georges.
Essonne: Athis-Mons, Juvisy-sur-Orge, Morangis, Paray-Vieille-Poste, Savigny-sur-Orge qui font partie de la Calpe, communauté des portes de l'Essonne, et Wissous.
actionclactionfp