Si le crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE) n'est pas réservé aux grandes structures, trop peu de très petites entreprises en ont pour l'instant profité. Selon une récente enquête, un quart seulement des dirigeants de TPE déclarent avoir bénéficié du CICE en 2014. Détails.

Selon la Fédération des centres de gestion agréés (FCGA), les TPE n'ont pas encore vraiment intégré le CICE. En effet, un quart seulement des dirigeants de TPE déclarent avoir bénéficié du CICE en 2014."Contrairement à une idée répandue, le CICE n'est pas réservé aux grandes structures", souligne le FCGA.

 

En outre, dans plus d'un cas sur deux, le montant du crédit d'impôt déclaré par les petites entreprises interrogées est inférieur à 1.000 euros. Il est compris entre 1.000 et 2.500 euros dans un peu moins de 20% des TPE. Seulement 8,20% des entreprises déclarent un crédit d'impôt supérieur à 5.000 euros.

 

En outre, les montants moyens de la créance CICE affichent des disparités selon les secteurs : de près de 5.000 euros dans les activités immobilières à plus de 200.000 euros dans la production et la distribution d'électricité, de gaz, de vapeur et d'air conditionné.

 

Concernant l'utilité du CICE, pour plus de 28% des entrepreneurs interrogés, il contribue à la préservation de l'effectif, et pour un peu plus de 4%, c'est une incitation à l'embauche.
Enfin, les dirigeants de TPE ont appris l'existence du CICE pour la plupart par les médias (39,72%). Reste que ces petites structures se sont aperçues tardivement des avantages du dispositif : "Si le montant du CICE a pu être anticipé très tôt dans les grands groupes intégrés fiscalement, cela n'a pas été le cas dans les petites structures qui ont plutôt mesuré l'ampleur de l'avantage fiscal début 2014 (sauf pour celles ayant préfinancé leur créance)", conclut l'étude.

 

Méthodologie
Tous les mois, près de 70 centres de gestion agréés (CGA), répartis sur l'ensemble du territoire national, transmettent les chiffres d'affaires, rendus anonymes, de leurs adhérents à la Fédération. Un questionnaire est parallèlement adressé chaque trimestre à près de 2 000 petites entreprises représentatives, permettant d'établir le baromètre du moral des dirigeants et de leurs intentions d'investissement et de recrutement.
actionclactionfp