Les architectes partent en guerre contre le décret "scélérat"

Ils avaient multiplié leurs requêtes auprès du gouvernement mais n’ont finalement pas obtenu gain de cause. Les architectes, qui ont vivement critiqué la modification intervenue mercredi sur la réforme de la surface plancher, sont en colère et comptent bien le faire savoir. Réaction.

 
 
 


Le décret paru mercredi modifiant la réforme de la surface plancher est une véritable déception pour les architectes. Ainsi, le conseil national de l’ordre des architectes (CNOA) indique dans un communiqué : «Malgré les appels répétés au Président de la République, Nicolas Sarkozy, et au Premier Ministre François Fillon, du Conseil national de l’Ordre des architectes, de l’Union nationale des Syndicats Français d’Architectes (UNSFA) et du Syndicat de l’Architecture (SA), malgré l’appel de plus de 18.000 confrères et consœurs, le gouvernement pourtant informé des graves conséquences que cela entrainera sur notre territoire a remis en cause le décret «surface» du 29 décembre 2011, en publiant au Journal officiel du 7 mai 2012 le décret n°2012-677 relatif à «une des dispenses de recours à un architecte».

Par conséquent, le conseil compte bien ne pas se laisser faire et monte au créneau : «Nous emploierons toutes les voies de recours pour obtenir l’annulation de ce décret scélérat pour notre profession et pour l’intérêt public de l’architecture», conclut le président de l’Ordre des Architectes.

(10/05/2012)

 
 
 
 



 
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
 




-

Recherche dans