Au cours du 1er semestre 2015, l'emploi intérimaire a augmenté de 2,6 % par rapport à 2014 après six semaines de baisse consécutive, souligne le baromètre Prism'emploi. Toutefois, le secteur du BTP ne parvient toujours pas à décoller : il voit ses effectifs intérimaires diminuer de 7,7 %. Détails.

Après une baisse significative de -11 ,1 % en avril 2015, l'intérim dans le secteur du BTP, d'après les premiers éléments collectés par Prism'emploi publiés ce mercredi 26 août affiche toujours un recul de 7,7 % en juillet 2015 par rapport à juillet 2014. C'est effectivement le seul secteur où le recours à l'emploi intérimaire demeure en forte baisse.

 

"Un chiffre encore notable", Prism'emploi

 

A noter toutefois que cette baisse est moins prononcée qu'en mars 2015 (-18,6 %). "C'est un chiffre encore notable alors que le décrochage du secteur du BTP intervient depuis avril 2014", souligne l'organisme regroupant la majorité des professionnels du recrutement et de l'intérim.

 

A l'exception du BTP, l'emploi intérimaire a augmenté de 2,6% par rapport à 2014 après six semaines de baisse consécutive et l'intérim a progressé dans tous les secteurs. En détails, la progression est de 16 % dans le commerce, de 5,8 % dans les services, de 5,6 % dans les transports et de 1,4 % dans l'industrie.

 

A noter également que l'emploi intérimaire se développe chez les cadres et professions intermédiaires (+11,8 %), les employés (+11,3 %) et les ouvriers non qualifiés (+1,3 %), complète l'étude. Mais il recule chez les ouvriers qualifiés (-1,9 %), souligne l'indicateur avancé du marché du travail.

 

Enfin, sur le plan géographique, les effectifs intérimaires augmentent le plus fortement en Languedoc-Roussillon (+9,1 %), Lorraine (+8,4 %) et Provence-Alpes-Côte d'Azur (+6,6 %), alors que les baisses les plus significatives sont observées en régions Haute-Normandie (-4,9 %) et Picardie (-4,2 %).

actionclactionfp