Les membres du Conseil supérieur des géomètres-experts, réunis en séance plénière le 15 juin 2017, ont procédé à l'élection du Président ainsi que des cinq membres du Bureau du Conseil supérieur. Jean-François Dalbin a été réélu pour deux ans.

A 55 ans, Jean-François Dalbin a été réélu Président du Conseil supérieur de l'Ordre des géomètres-experts (OGE) pour la période 2017-2019. Les membres du Conseil supérieur, réunis en séance plénière, le 15 juin 2017 ont procédé à l'élection du Président ainsi que des cinq membres du Bureau du Conseil supérieur. Dans un communiqué, l'OGE parle d'une "nouvelle présidence, assumée par un homme d'expérience attentif à la réforme de l'institution ordinale et à la défense des intérêts des consommateurs".

 

L'OGE retrace son parcours. Formé à l'institut de topométrie, géomètre-expert DPLG, Jean-François Dalbin exerce depuis 1990. Au service de la profession, il a assumé de nombreux postes : quatre ans en tant que premier vice-président en charge de la déontologie avant d'en prendre la présidence de 2009 à 2013, vice-président du Conseil supérieur de 2009 à 2011, avant d'être premier vice-président pendant quatre ans aux côtés de François Mazuyer de 2011 à 2015. Il est président du Conseil supérieur de l'OGE depuis juin 2015. L'OGE souligne que Jean François Dalbin est un expert reconnu en copropriété et divisions en volumes. En 2015, il a été promu au rang de Chevalier de l'Ordre national du Mérite.

 

Jean-Français Dalbin aura de nouveaux défis à relever. Son nouveau mandat sera placé sous le signe de la transparence. Le communiqué précise : "Le Président du Conseil supérieur souhaite notamment mettre en place une réforme de la gouvernance, en accordant une dimension plus participative au mandat des membres du Conseil supérieur. Il souhaite, par ailleurs, concrétiser la réforme des instances disciplinaires. Le président fait également de la publication des procès-verbaux de bornage un axe fort de son mandat. D'autres projets seront aussi portés comme priorités durant ces deux prochaines années, notamment, l'interprofessionnalité, la spécialisation des géomètres-experts, ainsi que la visibilité de la profession".
actionclactionfp