L'école suit un plan en T pour dégager le maximum de surface libre au sol. "Le projet y développe une aile basse au rez-de-chaussée à l'est et deux niveaux le long de la rue Robespierre alors que l'impact urbain est adouci par une perception basse sur rue", signale aussi Antoine Daudré-Vignier.

 

En résumé : le parti général de conception implante naturellement l'école maternelle en rez-de-chaussée et l'école élémentaire sur deux niveaux. "Et les deux écoles contiguës possèdent chacune leur cour", précise-t-il. Enfin, l'aile de la demi-pension isole les deux cours avec des liaisons directes pour chacune depuis le centre de loisirs.
actioncl