UN PROJET/UNE PARTICULARITE. Le nouveau collège Froëlicher de Sissonne (Aisne), imaginé par l'architecte Antoine Daudré-Vignier, est construit comme un "bâtiment-paysage". L'ensemble des façades en bois, des toitures ondulées et du manteau végétal font ainsi écho aux massifs forestiers qui bordent les champs et le camp militaire de la commune. Découverte.

La reconstruction du collège Froëlicher de Sissonne (Aisne), achevée en octobre 2015, face à d'immenses terrains agricoles, suscite l'étonnement. Le gabarit de ce bâtiment de 5.830 m² SHON et ses ondulations se fondent, en effet, dans le paysage selon les courbes naturelles du site. "La gageure de ce projet a été effectivement d'imaginer en quelque sorte un 'bâtiment-paysage' pour 600 élèves au milieu de nulle part, c'est-à-dire en plein champ et au-delà du camp militaire de Sissonne", nous confie Antoine Daudré-Vignier, l'architecte chargé du projet. Avant d'ajouter : "On a l'impression qu'un tapis s'est soulevé au-dessus du terrain."

Un nouvel équipement public sur un terrain de 1,3 ha

Il s'agissait, ici, de construire un nouvel équipement public HQE labellisé Effinergie + sur un terrain de 1,3 ha permettant l'accueil de 600 élèves dans une commune rurale de l'Aisne de 2.000 habitants, afin de remplacer le collège existant datant des années 1970 devenu 'obsolète' en termes de confort, de capacité d'accueil et d'orientations pédagogiques. D'autant plus, que les mises en conformité structurelles et énergétiques s'avéraient trop lourdes pour engager une simple réhabilitation, poursuit l'architecte.

 

Découvrez dès la page 2, la suite de l'article et du diaporama.
actionclactionfp