L'établissement public d'aménagement Euroméditerranée a signé un accord de partenariat de recherche & développement avec le CSTB pour mettre en place une démarche s'appuyant sur la maquette numérique et le BIM multi-échelles dans le cadre du projet EcoCité-Marseille et du développement de l'îlot XXL. Détails.

Le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB) poursuit sa politique de signatures de partenariats tous azimuts, avec des établissements publics d'aménagement. En avril 2016, c'était avec l'Epadesa (La Défense) que le centre concluait un accord d'expérimentation sur l'intégration des technologies BIM. Aujourd'hui, c'est avec un autre aménageur, Euroméditerranée, qu'il signe un pacte équivalent.

 

Ensemble, les deux partenaires prévoient de mettre en place une démarche d'aménagement innovante du territoire en s'appuyant sur l'utilisation de la maquette numérique, dans le cadre de l'opération EcoCité-Marseille. Le but pour l'établissement public est de requalifier le territoire urbain, de mettre au point un nouveau mode de développement économique et de déployer des opérations structurantes afin de renforcer la dimension de métropole de la ville. Il explique : "Dans ce contexte, la mise en place d'une démarche numérique multi-échelles constitue un facteur clé de réussite". Le CSTB de son côté met en avant ses travaux de recherche sur la performance énergétique des bâtiments, sur la gestion et la rénovation de l'existant, le confort des lieux de vie et la maîtrise des risques.

Approfondir les travaux de R&D puis expérimenter in situ

La démarche sera centrée sur l'îlot XXL, situé sur l'emplacement du marché aux Puces, entre la rue de Lyon, le boulevard du Capitaine Gèze et la rue André Allar, un quartier appelé à devenir le centre d'Euroméditerranée II, notamment avec une place publique de près de 2 hectares. L'accord, d'une durée de 3 ans reconductible, sera articulé autour de trois axes : le développement d'une nouvelle génération de socle numérique avec une représentation précise du site (incluant les parties invisibles comme les réseaux), le développement de la démarche BIM multi-échelles (ville, quartier, bâtiments) permettant de rassembler toutes les données émanant des différents acteurs du projet y compris les TPE-PME, et le retour d'expérience permettant de valoriser et d'optimiser les travaux effectués afin de les reproduire lors d'opérations futures.

 

Les deux porteurs du projet estiment que le partenariat "permettra d'optimiser les performances globales (économiques, énergétiques, sécuritaires, confort) du territoire, tout en contribuant à la progression des techniques et des compétences". Il est prévu que des actions de sensibilisation et de formation des acteurs au numérique soient menées. Un lieu de démonstration "La Coque Place to BIM" accueillera des démonstrations. Laure-Agnès Caradec, la présidente d'Euroméditerranée, déclare : "C'est placer le territoire métropolitain au cœur de l'innovation appliquée aux problématiques urbaines et de construction. (…) C'est le fruit d'une démarche partenariale exemplaire qui unit deux établissements publics au service du développement des territoires".

 

Euroméditerranée en quelques chiffres :
480 hectares de "régénération" urbaine autour du port de Marseille
3 millions de m² dont 1 million livrés ou sur le point de l'être
10.000 emplois nets créés, 800 entreprises implantées dans le quartier d'affaires
3,3 Mrds € investis dont 1,5 Mrd € d'argent public
actionclactionfp