Bertrand Grosse est, depuis avril 2015, président du groupe Léon-Grosse, considéré comme le numéro 5 français de la construction et du gros œuvre.

En 2016, le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 763 millions d'euros (+1,6%) pour un résultat net de 11 millions, soit 1,4 % du chiffre d'affaires pour 1,6 % en 2015. L'entreprise emploie 2300 salariés, pour l'essentiel en France métropolitaine et dans les DOM-TOM. Né en 1959, Bertrand Grosse a réalisé l'essentiel de sa carrière au sein de cette société fondée par son arrière grand-père Léon en 1881 à Aix-les-Bains, où est d'ailleurs toujours basé le siège social du groupe.

 

Lorsqu'il prit les rênes de l'entreprise en 2015, Bertrand Grosse avait indiqué à Batiactu nourrir « le double objectif de conjuguer maîtrise de l'exploitation et de l'outil de travail tout en investissant dans l'innovation et l'élargissement de nos compétences ».

 

Selon le magazine Challenges, l'actionnariat de la société Léon-Grosse étant toujours familial à plus de 80 %, Bertrand Grosse et sa famille constituaient en 2016 la 427e fortune de France avec 145 millions d'actifs.

 

Parcours professionnel


- 2015 : Président du Directoire de la SA Léon-Grosse.
- 2006 : Directeur général du Groupe.
- 2003 : Directeur général adjoint, en charge des régions et des fonctions supports (RH, service Qualité-Sécurité-Environnement).
- 1999 : Directeur régional de Rhône-Alpes et Paca.
- 1992 : Directeur de l'Agence d'entreprise générale Beteg (filiale qui intervient sur des ouvrages d'envergure en tant que maîtrise d'œuvre) à Lyon.
- 1989 : Intègre le groupe Léon-Grosse (d'abord à Paris comme conducteur de travaux, puis à l'agence d'Annecy et engin à Nice sur le chantier d'une résidence au Cap d'Ail).
- 1987 : Intègre Pradeau & Morin, filiale spécialisée dans la rénovation des monuments historique de Fougerolle (futur groupe Eiffage).

 

Les grands chantiers de sa carrière

 

En 1881, à Aix-les-Bains, en Savoie, Léon Grosse fonde une société de plâtrerie et de peinture qui connaît un développement rapide grâce à l'essor du thermalisme. Ayant acquis les brevets du béton armé pour la région alpine au tournant du XXe siècle, la société se développe dans ce qui sera le Rhône-Alpes en réalisant des ouvrages de génie civil (ponts, barrages), avant de se déployer au nord de la Loire en participant à la reconstruction des villes décimées par la Première guerre, comme Reims.

 

Héritier de ce pionnier hors-normes, Bertrand Grosse représente la 4e génération de la famille à diriger l'entreprise toujours contrôlée par les héritiers de Léon Grosse… Comme c'est la tradition « dans la maison », son diplôme d'ingénieur en poche, il effectué le tour de France des agences et des secteurs d'activité avant de gravir les marches et d'accéder en 2015 au siège de PDG.

 

Bertrand Grosse sait que les grands chantiers continuer de porter le groupe. En 2016, « pour la deuxième année consécutive, le bâtiment du Parc du Millénaire 4 (à Paris) a été le plus gros chantier en production et a généré 28 millions de travaux sur l'exercice », explique l'exposé général remis lors de l'Assemblée générale réunie fin juin 2017.

 

D'autres projets de bureaux ou infrastructures sont en chantier, tels le centre de détention de Lutterbach pour le compte du ministère de la Justice. La société ayant déjà livré la nouvelle prison de Tahiti en mars 2017, elle espère beaucoup des futurs appels d'offres que lancera l'État dans ce domaine…

 

En attendant, Bertrand Grosse mise aussi sur le logement social, et par ailleurs, toujours en mars 2017, une promesse de vente a été signée avec le Crédit Foncier de France pour l'acquisition d'un terrain de 9.600 m² en vue de la réalisation d'un hôtel 4 étoiles de 250 chambres sur le pôle aéroportuaire de Paris-Charles de Gaulle. « Cette opération illustre les ambitions du Groupe Léon Grosse pour le développement national de ses activités immobilières sur des projets de grande ampleur. En associant toujours les compétences de nos équipes… » a souligné Bertrand Grosse dans un communiqué.

 

Discret dans les médias, il avait par ailleurs finalisé quelques mois après sa prise de fonction l'acquisition de l'entreprise Guiban, basée à Lorient, spécialisée dans le génie climatique et le traitement de l'eau (120 salariés, 35 millions de chiffre d'affaires) et preuve encore de la volonté du groupe d'aller toujours de l'avant, un nouveau laboratoire consacré à la recherche et au développement de nouveaux bétons a été inauguré le 31 mars 2017 à Brétigny-sur-Orge.

 

Célèbre pour avoir refusé de participer à la construction du Mur de l'Atlantique durant la Seconde guerre puis pour avoir notamment mené à bien le centre commercial Cap 3000 à Nice ou la rénovation du stade de Saint-Étienne, Léon-Grosse a un PDG dans la lignée de ses ascendants qui continue de bâtir, d'innover et de ne négliger aucun domaine susceptible de porter la croissance du groupe.

 


Etudes


- 1986 : Diplômé de l'École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL), ingénieur en génie civil.
actionclactionfp