Outre l'avantage de ne plus mettre en décharge la laine de verre et d'augmenter la part de matière recyclée, le producteur met en avant que la démarche volontaire contribue à améliorer le score d'attribution de certaines certifications comme HQE ou BREEAM. Pour Valentin Lamy, d'Excoffier, l'offre "répond à l'attente de ses clients et de l'état d'esprit de son entreprise". Afin d'éviter la fastidieuse étape du tri au milieu des déchets mélangés, qui rajoute un surcoût 50 € par tonne traitée, l'idée serait de mettre à disposition des maîtres d'ouvrage des bennes spécifiques pour collecter directement la laine de verre enlevée sur les opérations de rénovation ou de démolition. Le cahier des charges sur la qualité des déchets acceptés par Isover serait assez souple, selon le directeur de site d'Excoffier. Mais certaines pollutions seraient à éviter de façon absolue, afin de ne pas perturber le fonctionnement du four Oxymelt, comme des particules infusibles de porcelaine ou de parpaing, ou certains métaux.

actioncl