Par ailleurs, le futur centre de remisage et de maintenance de bus de la RATP, où 700 opérateurs et techniciens y travailleront étonne. "Ici, ce sera plus qu'un centre de bus a coutume de dire la RATP, précise Loïc Aublet, architecte de l'agence Métra+Associés en charge du projet. Cela représente pour la RATP cinq étages et trois sous-sols."

 

"A noter que la dalle séparant le centre de bus de l'immeuble est censée résister quatre heures au feu", précise Loïc Aublet. Enfin, le promoteur Icade a dû également dédoubler tous les systèmes d'aération et de désenfumage entre les deux parties du bâtiment. De même, un dispositif d'arroseur automatique doit lutter contre le feu.

 

Découvrez dès la page 11, la suite de l'article et le diaporama.
actioncl