Le producteur d'électricité à base d'énergies renouvelables annonce être en négociation pour l'acquisition de Martifer Solar, acteur majeur du photovoltaïque mondial. Avec ce rachat, le chiffre d'affaires de la PME de la famille Mulliez passerait de 60 à 200 millions d'euros.

Contenu réservé aux abonnés Batiactu+ (en savoir plus)
Pendant la période de confinement décidée par le gouvernement, Batiactu vous offre l'accès à l'intégralité de ses contenus Batiactu+
(en savoir plus)
Voltalia a annoncé, le 20 juin 2016, être en négociation exclusive avec les actionnaires de Martifer Solar pour son acquisition, d'un montant total de 9 millions d'euros. Une somme qui serait financée par Voltalia sur fonds propres, précise l'entreprise appartenant au groupe Mulliez (Auchan,...). Cette dernière acquerrait les activités de développement, de construction et d'exploitation-maintenance de la société portugaise. Avec cette acquisition, Voltalia triplerait son chiffre d'affaires, passant de 60 à environ 200 millions d'euros, Martifer Solar ayant enregistré un CA de 142 millions d'euros en 2015.

 

Ce rapprochement offrirait à Voltalia la possibilité d'accélérer la diversification de son mix énergétique et géographique, précise l'entreprise française, et lui permettrait de renforcer significativement la part du solaire dans son portefeuille d'activités. C'est donc "l'opportunité de franchir une étape majeure dans la construction d'un champion international des énergies renouvelables", estime Voltalia. L'opération permettrait également au nouvel acteur de franchir dès cette année, le cap du gigawatt en exploitation.

 

Une réalisation au troisième trimestre 2016

 

Par ailleurs, d'importantes synergies ont été identifiées par le management des deux sociétés, comme par exemple "le déploiement d'une nouvelle offre d'exploitation de centrales éoliennes pour le compte de tiers", explique Voltalia. Les équipes de Martifer Solar disent se réjouir "de la perspective de rejoindre Voltalia. Le rapprochement des deux entreprises permettra, selon Sébastien Clerc, directeur général de Voltalia, de former "un groupe international intégré sur toute la chaîne de valeur des énergies renouvelables avec un double positionnement de producteur d'électricité renouvelable et de prestataire pour des clients tiers".
Alors que la réalisation de l'opération devrait intervenir au cours du troisième trimestre 2016, une réunion est organisée, le 23 juin 2016, avec la SFAF (société française des analystes financiers).

Contenu réservé aux abonnés Batiactu+ (en savoir plus)
Pendant la période de confinement décidée par le gouvernement, Batiactu vous offre l'accès à l'intégralité de ses contenus Batiactu+
(en savoir plus)
actionclactionfp