LUXUEUSE. Au sud de l'Espagne, une villa est accrochée à flanc de colline et surplombe une crique aux eaux turquoises. Pour profiter de cette vue tout en s'abritant des regards de la rue, l'architecte a imaginé deux façades différentes et opté pour une alliance de béton et de bois subtile.

Dans la région d'Alicante, en Espagne, la Casa Sardinera se démarque par son architecture très cubique et épurée. Mais ce qui est marquant c'est la différence importante entre la façade ouest et celle à l'est. D'un côté, cette villa est ouverte et quasiment transparente pour profiter au maximum de la vue sur la mer bleue turquoise, de l'autre, elle est recouverte de latte verticales orientales pour protéger les occupants des regards des passants. L'architecte Ramon Esteve explique que cette villa construite à flanc de montagne, dispose "de multiples espaces où contempler la mer", qu'ils soient intérieurs ou extérieures.

 

Une des particularités de cette réalisation repose sur le choix des matériaux. L'architecte a joué sur un assemblage subtil de béton et de bois. Deux matériaux qui se confondent souvent de par leur teinte. Le béton est blanc et le bois massif Accoya a été blanchi.

 

Cette villa de 1.285 m² est également performante énergétiquement et a obtenu une certification énergétique A. Une attention particulière a également été portée à l'orientation de l'édifice.

 

Découvrez la suite de l'article dans les pages suivantes.

actionclactionfp