ÉCONOMIE CIRCULAIRE. Deux acteurs de la gestion et du réemploi des matières et matériaux, Hesus et Cycle Up, annonce un partenariat afin de centraliser l'offre et la demande pour les chantiers. Le but sera d'accroître la part du recyclage dans le domaine de la construction.

Afin d'aider ceux qui considèrent encore les matériaux issus des chantiers comme des déchets devant être évacués, à changer leur point de vue et à les voir désormais comme des ressources, Hesus Store et Cycle Up vont faire équipe. Le premier est un spécialiste de la gestion des déblais et des apports sur les chantiers, tandis que le second est un expert du réemploi de matériaux de construction. Ensemble, ils entendent proposer une offre structurée en centralisant offre et demande.

 

Les deux partenaires vont mettre à disposition des outils digitaux pour accompagner les entrepreneurs. Ils prodigueront des conseils et présenteront les bonnes pratiques à adopter "pour que le réemploi devienne non plus une alternative mais un premier choix sur les opérations immobilières". Emmanuel Cazeneuve, directeur général d'Hesus, relate : "Le marché doit évoluer et notre projet commun est avant tout de formaliser les usages en simplifiant les démarches et en industrialisant les pratiques souvent méconnues". Les deux spécialistes estiment leur gisement potentiel à 170.000 tonnes de terres et bétons qui pourraient être valorisés d'une façon ou d'une autre.

 

Sens du service et organisation de la logistique

 

Sébastien Duprat, son homologue de Cycle Up, ajoute : "L'économie circulaire est la promesse d'une nouvelle abondance de matériaux et de solutions bas carbone pour le développement d'un immobilier au service des enjeux des territoires. Les acteurs doivent maintenant normaliser et sécuriser les modalités de transaction pour massifier cette dynamique". Pour l'heure Hesus travaille avec près de 900 centres de traitement des terres ou déblais et traite annuellement 660.000 tonnes de matières inertes et 220.000 tonnes de terres polluées (soit l'équivalent de 35.000 camions). De son côté, la startup Cycle Up, a récemment ouvert une plateforme de mise en relation pour les professionnels (propriétaires, maîtres d'ouvrage, architectes, ingénieurs, démolisseurs et constructeurs) afin de valoriser leurs ressources inexploitées. Une quinzaine d'acteurs se sont déjà engagés dans cette économie circulaire au cours du mois passé.

 

Rappelons que l'objectif est de parvenir à réutiliser 70 % des déchets du bâtiment à l'horizon de 2020.

actionclactionfp