Le chef de l'Etat vient de signer à Cahors (Lot), le Contrat de Plan Etat-Région 2015-2020 avec la Région Midi-Pyrénées, d'un montant d'1,7 milliard d'euros, en précisant que le Gouvernement prendra bientôt sa décision sur la construction de la LGV Bordeaux -Toulouse.

Le chef de l'Etat, François Hollande, a signé́, mardi 14 avril, à Chaors (Lot), le Contrat de Plan Etat-Région 2015- 2020, avec le président de la Région Midi-Pyrénées, Martin Malvy, en précisant que la "dotation de l'Etat atteint 709 millions d'euros, en hausse de 12,5 % par rapport au précédent plan".

Les chantiers prioritaires : mobilité, enseignement supérieur et recherche, transition écologique, très haut débit

D'un montant d'1,7 milliard d'euros, dont l'Etat s'engage à hauteur de 709,1 millions d'euros et la Région de 723,3 millions d'euros, et un ensemble d'autres partenaires évalué à 338 millions d'euros, le CPER pour la région Midi-Pyrénées se fixe d'ores et déjà plusieurs priorités : mobilité, enseignement supérieur et recherche, transition écologique, très haut débit, innovation et emploi.

 

D'ailleurs, des programmes d'investissements et d'infrastructures dédiés à la mobilité sont déjà conclus, a précisé Martin Malvy. A noter que le programme ferroviaire priorise la modernisation d'un réseau structurant pour un montant de 76,7 millions d'euros. De son côté, la modernisation des liaisons ferroviaires à Toulouse dans le Grand projet ferroviaire du Sud-Ouest (GPSO) est évaluée à 191,4 millions d'euros. L'objectif reste clair à Toulouse : accueillir la LGV et construire des aménagements ferroviaires au nord de Toulouse.

 

Enfin, le chef de l'Etat a précisé que le Gouvernement prendra rapidement sa décision sur la construction de la LGV Bordeaux-Toulouse.

actionclactionfp