INDUSTRIE. Indispensables pour réussir la transition écologique, notamment pour le développement des énergies renouvelables et la fabrication des batteries, les matières premières minérales stratégiques font l'objet d'un rapport qui vient d'être remis au Gouvernement. L'exécutif veut sécuriser les chaînes d'approvisionnement en limitant la dépendance internationale et en soutenant les initiatives tricolores.


La crise du Covid l'a démontré et le démontre encore : la dépendance de la France envers certaines chaînes d'approvisionnement, dont nombre de maillons sont localisés à l'étranger, peut s'avérer problématique. En l'occurrence, les matières premières minérales stratégiques font l'objet d'un rapport qui vient d'être remis au Gouvernement par Philippe Varin, l'ancien président de France Industrie. Et pour cause : pour réussir pleinement la transition écologique, notamment le développement des renouvelables et la fabrication des batteries, certains métaux dits critiques sont indispensables. Dans l'optique du plan d'investissements France 2030, l'exécutif s'empare donc du dossier avec la volonté de sécuriser les approvisionnements nationaux.

 

Éolien et solaire concernés


Il vous reste 76% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp