Dans une note dévoilée par la Banque Postale, les dépenses d'investissement des collectivités locales en 2016 se stabiliseraient à moins de - 0,4 %, soit 48,1 milliards d'euros après deux années de forte baisse (- 17% cumulés).

Malgré une baisse de leurs dotations, les collectivités locales en 2016 parviennent à restaurer leurs marges financières, souligne une note de la Banque Postale, publiée mercredi 11 mai. Au final, leur épargne brute -recettes moins les dépenses de fonctionnement- s'inscrirait en hausse de 1,8%, après trois années de baisse.

 

"Les dotations de l'État vont poursuivre leur baisse et le dynamisme des recettes fiscales marquerait le pas", ajoute l'étude. Rappelons que ce recul des dotations s'élève à environ 11 milliards d'euros sur la période 2014-2017.

 

Une baisse de l'investissement de 8,6 % des collectivités locales en 2015

 

Autre particularité : les dépenses d'investissement des collectivités locales en 2016 se stabiliseraient à moins de 0,4 %, soit 48,1 milliards d'euros après deux années de forte baisse (- 17 % cumulés). L'étude, a en effet, confirmé une baisse de l'investissement de 8,6 % des collectivités locales en 2015.

 

La Banque Postale l'explique notamment par "les effets classiques du cycle électoral", "la diminution de l'épargne brute survenue entre 2011 et 2014 (- 9,7%)" et enfin "le contexte institutionnel incertain et peu porteur".

 

Optimisme pour le "patrimoine public local" et les professionnels du BTP

 

Enfin, l'étude mentionne plusieurs indicateurs optimistes des fédérations professionnelles de la construction dans le secteur du BTP. Toutefois, cette stabilisation "ne garantirait pas une reprise pour la fin des mandats municipaux et intercommunaux." "Le redémarrage dépendra principalement des perspectives sur les équilibres financiers individuels des collectivités", nuance l'étude. S'attendant à une baisse de 20 % de l'endettement, ces efforts seront notamment financés grâce à la mobilisation de leur trésorerie en forte hausse fin 2015.

 

Ces prévisions ne "présument" donc pas d'une reprise en 2017 ou 2018. L'avenir des dotations, la réforme de la carte intercommunale et de la dotation globale de fonctionnement sont à prévoir.

 

 

 

actionclactionfp