STRATÉGIE. Livraison de la clinique de Quimper, première pierre de la Cyberplace à Rennes, modernisation du stade de rugby de la Rabine à Vannes, montée en puissance sur le segment de la rénovation… NGE Bâtiment connaît jusqu'à présent une année 2022 bien remplie, avec des projets dans son fief historique breton qui devraient faire des émules.


Dès son arrivée à la tête de NGE Bâtiment, Alain Tayar avait prévenu. Malgré une forte concurrence sur le marché, il porte l'ambition d'imposer cette branche du groupe NGE dans l'esprit des clients, avec une offre "alternative" qui n'a "rien à envier aux très grands groupes", expliquait-il à Batiactu début 2022. Avec en ligne de mire l'objectif de doubler le chiffre d'affaires du pôle d'ici à 2025.

 

Pour démontrer ses compétences, NGE Bâtiment, ex-Cardinal Edifice compte sur des projets emblématiques menés sur son terrain de jeu historique, en Bretagne. Des projets qui ont l'avantage de couvrir des domaines très différents, demandant un savoir-faire technique particulièrement exigeant.

 

Amplifier le savoir-faire dans l'hospitalier

 

C'est le cas avec l'un de ceux qu'il vient de livrer. A Quimper, il a ainsi terminé le nouveau pôle de santé, regroupant plusieurs cliniques, "très attendu par les habitants de la région", nous assure le directeur général, avec qui Batiactu a pu échanger à ce propos. NGE Bâtiment était en charge du lot fondations profondes (réalisées avec le concours de NGE Fondations), gros œuvre, charpente métallique (conçue par l'Atelier David), pour un montant de près de 12,4 millions d'euros.
Il vous reste 72% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
PROMO ÉTÉ 2022 - abonnement 12 mois ETENDU jusqu’au 30 SEPTEMBRE 2023
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp