CHANTIER. Après une première phase de travaux de rénovation, le phare de Cordouan, à l'entrée de l'estuaire de la Gironde, a rouvert ses portes aux touristes samedi 9 avril 2016. Si les travaux de ce monument historique doivent se poursuivre jusqu'en 2021, ils demeurent inédits par leur ampleur. Détails.

C'est un chantier inédit que celui du phare de Cordouan. Depuis 2013, le bâtiment classé monument historique fait l'objet d'une vaste campagne de rénovation. En effet, cet unique phare en mer encore en activité, vieux de 400 ans, doit affronter la houle et les embruns et des conditions climatiques parfois extrêmes. D'où la nécessité de l'entretenir et de le restaurer régulièrement.
Si des travaux conséquents ont déjà jalonné son histoire, ceux entrepris actuellement font partie des plus importants. La restauration actuelle devrait se poursuivre jusqu'en 2021, pour un montant total estimé à 5,6 millions d'euros HT, financé à 50% par l'État et 50% par les collectivités locales.

 

De 2013 à 2015, les travaux ont concerné l'étanchéification de la toiture, la restauration des boiseries de l'appartement de l'ingénieur, de la porte de la marée et de l'ossature de la lanterne. Désormais, la rénovation se concentre sur les faces extérieures de l'édifice. Un chantier rendu complexe en raison des conditions climatiques et de la situation géographique du phare, essentiellement accessible par bateau ou par hélicoptère.

actionclactionfp