DÉCRYPTAGE. Depuis septembre 2020, le plan France Relance a valorisé de nombreux projets de relocalisation industrielle. Dans le Bâtiment, des acteurs ont entamé le rapatriement de certaines de leurs activités. Quelles sont leurs motivations ? Comment organisent-ils ce retour ? Le spécialiste de l'outillage, Edma, et l'expert des panneaux d'isolation, Kingspan Bacacier, nous en disent plus.


La crise sanitaire a eu cet effet de mettre en exergue la faiblesse industrielle de la France. En septembre 2020, le Gouvernement initiait le plan France Relance dans lequel la relocalisation tenait une place importante. En février 2022, ce sont 782 projets de relocalisation dans divers domaines comme la santé, l'agroalimentaire, l'électronique… qui ont été soutenus grâce à des investissements d'industriels et 1,6 milliard d'euros de subventions de l'Etat.

 

Dans le secteur du Bâtiment, certains acteurs ont sauté le pas et ont mis en place une stratégie de relocalisation, avec ou sans subvention. C'est le cas du fabricant de panneaux sandwichs isolants pour le bâtiment, Kingspan Bacacier, qui va débloquer 70 millions d'euros sur 4 ans pour agrandir son site de Riom dans le Puy de Dôme. Objectif : augmenter ses capacités de production.
Il vous reste 79% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
-30% pour tous abonnements activés avant le 15/10
Code promo : BATIMAT22
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp