TRANSITION ÉNERGÉTIQUE. À quelques jours du 5e anniversaire de l'Accord de Paris sur le climat et de la présentation du projet de loi reprenant les propositions de la Convention citoyenne pour le climat, plusieurs organisations militant pour la transition énergétique appellent les pouvoirs publics à soutenir et à lever les freins au développement des projets citoyens d'énergies renouvelables.


Pour certains, c'est un anniversaire que la France ne mériterait pas vraiment de fêter : alors que l'Accord de Paris sur le climat va célébrer ses 5 ans et que le Gouvernement s'apprête à présenter son projet de loi reprenant 70 propositions de la Convention citoyenne pour le climat - Emmanuel Macron s'était pourtant engagé à ce que 146 soient retranscrites dans le texte -, plusieurs organisations militant pour la transition énergétique lancent un appel aux pouvoirs publics. Le réseau Cler et les partenaires du Collectif pour l'énergie citoyenne ont ainsi exposé, à leur tour, leurs propositions en faveur du développement des projets d'énergies renouvelables citoyennes, en insistant sur la nécessité de lever les freins qui peuvent encore pénaliser cet essor.

 

Mais de quoi parle-t-on ?
Il vous reste 81% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp