VOTE. Les professionnels du secteur de la construction, réunis au sein du conseil supérieur de la construction et de l'efficacité énergétique (CSCEE), sont censés se prononcer, ce mardi 26 janvier 2021, sur les projets de textes de la réglementation environnementale 2020. De nombreux acteurs espèrent toujours être entendus.


Après la réunion plénière non-conclusive du conseil supérieur de la construction et de l'efficacité énergétique (CSCEE), le 13 janvier dernier, les professionnels vont-ils, ce mardi 26 lors d'une nouvelle plénière, parvenir à aboutir à un vote en bonne et due forme sur les textes de la RE2020 ? Un projet d'avis, que Batiactu a pu se procurer (voir encadré ci-dessous), a en tout cas été envoyé aux organisations professionnelles, et certains acteurs gardent l'espoir de voir le projet de texte amendé. Pour rappel, les derniers propos de la ministre de la Transition écologique, ce 22 janvier, ne semblaient pas aller dans ce sens, Barbara Pompili ne faisant miroiter que de possibles "ajustements".

 

Le bois énergie regrette de "passer sous les radars"

 

Le 22 janvier 2021, dix-sept organisations ont signé une missive adressée aux parlementaires. Parmi elles, le comité interprofessionnel du bois énergie. "Ce qui nous pose fondamentalement problème, c'est le boulevard ouvert au chauffage électrique", explique Mathieu Fleury, son président, à Batiactu. Et potentiellement à l'effet joule, puisque si les niveaux des seuils semblent bien calés pour éviter théoriquement sa massification, reste à voir ce que cela donnera en pratique. "Le bois énergie est le parent pauvre de la politique énergétique, alors que c'est nous qui disposons des objectifs les plus ambitieux dans la PPE. Pourtant, et c'est un paradoxe, nous passons en dessous des radars." L'État a, à de nombreuses reprises, rappelé qu'en favorisant l'électricité d'origine nucléaire, il souhaitait ainsi favoriser l'énergie la moins carbonée possible, de manière à respecter les engagements bas-carbone de la France.

 

Quels sont les amendements proposés dans l'avis du CSCEE ?

 

Dans le projet d'avis du CSCEE, qui sera discuté ce 26 janvier 2021, treize amendements sont demandés au Gouvernement. Parmi eux, on trouve notamment :
Il vous reste 64% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
PROMO ÉTÉ 2022 - abonnement 12 mois ETENDU jusqu’au 30 SEPTEMBRE 2023
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp