Ségolène Royal a publié la liste de neuf offres profitant de la nouvelle prime Certificats d'économies d'énergie (CEE) dite "Coup de pouce", présentée voilà quelques semaines. D'une validité d'un an, elles permettront aux ménages les plus modestes de bénéficier d'aides exceptionnelles pour la rénovation thermique de leur logement.

Lancés voilà un mois, les "Coups de pouce économies d'énergie" révèlent aujourd'hui leurs neuf premiers signataires. Ces offres permettront aux ménages sous conditions de ressources, de bénéficier, jusqu'au 31 mars 2018, d'une prime exceptionnelle pour réaliser des travaux d'économies d'énergie, qu'il s'agisse de remplacer un radiateur électrique par un modèle régulé plus performant, d'améliorer l'isolation des combles ou de changer toute une chaudière.

 

La ministre de l'Environnement dévoile plusieurs offres d'entreprises déjà référencées : Aidee, Economies d'énergie SAS, Sonergia, Total Marketing France, Unergia, Vos Travaux Eco, Combles Eco Energie, Green Project et Objectif Ecoénergie. Les primes, dont le montant peut varier de 50 € (installation d'un émetteur électrique à régulation électronique) à 1.300 € (adoption d'une chaudière neuve au bois de classe 5), seront versées dans le cadre du dispositif des CEE par les signataires de la charte d'engagement, qu'il s'agisse de vendeurs d'énergie et de leurs partenaires ou de collectivités territoriales. Il est d'ores et déjà prévu que d'autres acteurs rejoignent cette liste, comme EDF, Engie, Eni ou Antargaz.

 

Le bilan des CEE

 

Environ 45 % des ménages sont éligibles à ces nouvelles primes qui est cumulable avec le Crédit d'impôt transition énergétique (CITE). Selon les estimations de la Fondation Abbé Pierre et d'autres associations, la France compterait environ 7,4 millions d'épaves thermiques, c'est-à-dire des logements dont l'étiquette énergétique est située en bas du tableau, avec une note de "F" ou "G". Et 2,6 millions de ménages éprouveraient des difficultés à régler leurs factures énergétiques. Pour la période 2018-2020, le dispositif des CEE a été doublé, pour atteindre les 1.600 TWh d'énergie finale "cumulée et actualisée", dont un quart réservé à ces ménages modestes.

 

Ségolène Royal souligne que, depuis l'entrée en vigueur de ce dispositif qui impose aux énergéticiens de soutenir des actions d'économies d'énergies, de nombreux travaux ont pu être menés, dont l'installation d'un million de chaudières performantes, l'isolation de 450.000 enveloppes de logements (combles, toitures ou murs) et l'équipement de 50.000 logements ultra-marins en chauffe-eau solaires.

actionclactionfp