INFRASTRUCTURE. A la veille de la présentation du programme de la présidence française du conseil de l'Union européenne, la Fédération nationale des travaux publics avance des propositions qu'elle aimerait voir progresser dans les six mois à venir, sur des sujets aussi vaste que le pacte de stabilité et de croissance, la taxonomie, les données, ou encore les marchés publics.


Le chef de l'Etat Emmanuel Macron doit présenter le 19 janvier 2022, à Strasbourg, le programme de la présidence française du conseil de l'Union européenne (PFUE). Alors que cette présidence tournante peut aider à peser sur l'agenda des décisions de l'UE, la Fédération nationale des travaux publics espère voir progresser quelques sujets "qui correspondent à des attentes exprimées par le secteur du BTP", suggère Nicolas Gaubert, directeur adjoint des affaires européennes de l'organisation professionnelle. Batiactu a souhaité décrypter avec lui certaines propositions.

 

Entretien des infrastructures et valorisation de l'investissement

Il vous reste 82% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter

Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp