QUALITÉ. En cette période hivernale et de recours massif au chauffage, la filière biomasse met en avant les progrès qu'elle assure avoir effectué ces dernières années en termes de diminution des émissions.

En cette période hivernale, les chauffages, notamment alimentés en biomasse, tournent à plein. Et les conséquences en termes de pollution de l'air, dans certains cas, sont réelles, au point par exemple d'inciter la préfecture de Haute-Savoie à interdire l'utilisation du chauffage à bois à foyer ouvert à partir de 2022. C'est à la suite de la diffusion de cette information que plusieurs organisations professionnelles du bois énergie (1) ont souhaité rappeler, dans un communiqué de presse commun, les "progrès considérables" qui ont été faits pour diminuer les émissions atmosphériques avec ce type d'appareils. Plus de 80% des particules dues au chauffage au bois "sont émises par des foyers ouverts et des appareils trop anciens", précise le texte.

 

Trop de systèmes d'anciennes générations


Leur message est simple : les Français sont encore trop souvent équipés de systèmes d'anciennes générations, à savoir de cheminées ouvertes et de poêles à bûches datant d'avant 1996. La filière assure aussi, par l'évolution favorable du parc, être parvenue à diviser par deux en huit ans les émissions de particules fines de type "PM10". Et assure que le "renouvellement rapide de l'ensemble du parc constitue l'enjeu essentiel pour améliorer la qualité de l'air".

 

Facteurs d\'émissions de particules PM10
Facteurs d'émissions de particules PM10 © Ageden-Air Rhône-Alpes-Flamme verte

 

Mais la qualité du combustible joue également son rôle, sachant que "pour le bois bûche, le taux d'humidité doit être inférieur à 23%". Les professionnels de la biomasse évoquent également l'importance du comportement des usagers et la maintenance des installations.

 

 

Pour rappel, les systèmes anciens de chauffage bois sont condamnés à courte échéance, comme la ministre Élisabeth Borne l'avait rappelé en juillet dernier devant les parlementaires.

 


(1) Propellet, Fédération nationale du bois, France bois forêt, Syndicat des énergies renouvelables, Syndicat français des chaudiéristes biomasse, Syndicat national des producteurs de granulés bois.

actionclactionfp